BILLET - Peu importe le résultat du match, un quart-arrière entrera dans l'histoire du Super Bowl. Tom Brady tente de devenir le plus titré, tandis que Matt Ryan espère retrouver les plus grands de sa profession en mettant la main sur le trophée Vince-Lombardi pour la première fois.

Ryan est loin d’avoir la réputation des Brady, Eli Manning ou même Aaron Rodgers.

S’il enchaîne les bonnes saisons depuis 2008, le pivot des Falcons d'Atlanta n’avait pas réussi à aller chercher le gros match qui ferait parler de lui sur la scène nationale.

Ryan était déjà le quatrième quart le mieux payé de la NFL quand il a amorcé sa carrière. Les attentes étaient donc élevées envers ce 3e choix au repêchage qui arrivait au moment où les Falcons se retrouvaient pris au dépourvu à cause de l’emprisonnement de Michael Vick.

Il a bien répondu en menant les siens à une saison de 11 victoires et à une 1re présence en séries en 4 ans. Les Falcons ont participé aux séries quatre fois lors des cinq premières campagnes de Ryan.

L’ennui, c’est qu’ils ont perdu leurs trois premiers matchs éliminatoires sous Ryan et les supporteurs se sont mis à douter.

L’année dernière, le quart a connu sa saison la plus difficile avec seulement 21 passes de touché et 16 interceptions.

Puis, à 31 ans, il vient de conclure la meilleure campagne de sa vie : 38 passes de touché contre seulement 7 interceptions dans une 6e saison d'affilée de plus de 4000 verges par la passe.

Sa cote d’efficacité de 117,1 est la 5e meilleure dans l’histoire de cette statistique compliquée.

Ryan est un bon quart.

En moins de deux jours, l’Amérique pourrait le découvrir avec un titre de joueur par excellence et une conquête du Super Bowl.

Et tout ça se produit la même semaine où Vick annonce officiellement sa retraite.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine