Retour

Explosion à Saskatoon : la police toujours à la recherche d’un suspect

Un engin explosif artisanal a explosé tard mercredi soir près de l'immeuble de la Cour provinciale, situé 19e Rue, au centre-ville de Saskatoon. Personne n'a été blessé par l'explosion, qui a néanmoins causé quelques dommages à l'extérieur de l'édifice.

La police n'a toujours procédé à aucune arrestation. Elle demande l'aide du public pour faire avancer son enquête.

« Nous n’excluons aucune possibilité à ce stade-ci de l’enquête », explique le porte-parole du Service de police

« Nous n’avons également aucune raison de croire à une connexion entre cette explosion et la série de colis suspect à Saskatoon », poursuit-il en faisant référence aux cinq colis suspects détectés à différents endroits de la Ville des Ponts du 16 au 28 mars.

« Néanmoins, la présence policière et la sécurité à la cour provinciale ont été augmentées », souligne-t-il.

Des témoins racontent

Une alerte à la centrale téléphonique 911 a été lancée peu avant 23 h par une personne qui avait entendu la détonation.

« Il y avait un gros feu qui partait d’un sac ou d’une boîte, relate Scott Dempster, un témoin de l’explosion. Les flammes atteignaient le toit de l’entrée et, soudainement, il y a eu une détonation. »

« On pensait que quelqu’un avait mis une canette d’air comprimé ou quelque chose comme ça, mais les policiers nous ont dit qu’ils pensaient que c’était un engin artisanal, explique-t-il. On a été secoués à ce moment-là parce qu’on était quand même proches de l’explosion. »

« Certaines personnes se sont rapprochées du feu pour prendre des photos, ajoute-t-il. Ça aurait pu exploser pendant qu’elles étaient à quelques mètres seulement du feu. »

« Mes premières pensées ont été de croire que quelqu’un a lancé un cocktail Molotov à travers la vitre », relate pour sa part Hilary Gough, conseillère municipale. Elle retournait chez elle à vélo lorsqu’elle est arrivée sur les lieux de l’explosion.

Des pompiers et des policiers spécialisés en neutralisation d'explosifs se sont rendus sur les lieux en compagnie de chiens entraînés à la détection de bombes.

Dispositif suspect en février

La police avait trouvé en février un sac à dos contenant des feux d’artifice et un dispositif suspect à l’extérieur de la Cour.

Les policiers spécialisés en neutralisation d'explosifs avaient été appelés pour détruire le contenu du sac.

« Nous n’excluons pas un lien entre les deux événements. Les deux enquêtes sont toujours en cours », conclut Randy Huisman.

Plus d'articles