Retour

Explosion de 1917 : jour de commémoration à Halifax

Des cérémonies solennelles ont lieu à Halifax, mercredi, afin de souligner le 100e anniversaire de l'explosion de 1917 qui avait tué ou blessé 11 000 personnes.

L’explosion d’un navire chargé de munitions à la suite d’une collision avec un autre bateau reste le pire désastre causé par l’activité humaine dans l’histoire du pays.

La principale cérémonie a eu lieu mercredi matin dans le parc commémoratif Fort Needham, qui se trouve à proximité de l’endroit où le Mont-Blanc a explosé en détruisant une bonne partie du quartier nord ainsi qu'un village micmac. Quelques centaines de personnes se sont rassemblées devant le monument malgré la pluie battante.

Une cloche a sonné à l’heure exacte où le Mont-Blanc a sauté et un canon de la Citadelle d’Halifax a tonné, et de nombreux résidents de la ville ont observé un moment de silence.

Plusieurs dignitaires ont pris la parole, dont le premier ministre Stephen McNeil. Halifax est aujourd’hui l’une des villes les plus modernes et florissantes au pays, a-t-il affirmé, parce que les survivants de l’explosion ont décidé immédiatement de tout reconstruire. Rien ne peut empêcher l'esprit humain de surmonter les pires destructions, a-t-il ajouté.

Le maire, Mike Savage, a demandé aux spectateurs de penser aux gens qui vivaient à Halifax à l’époque, à ceux qui ont été tués, à ceux qui ont survécu et qui ont reconstruit la ville.

Le premier ministre a aussi rendu hommage à tous les autres Canadiens qui ont apporté leur aide à Halifax aussitôt que la nouvelle de l'explosion s'était répandue.

Le programme de la journée comprend aussi une réception publique, des lectures par des auteurs, des activités pour les enfants, un hommage aux pompiers tués par l’explosion et au moins six spectacles commémoratifs.

Le premier ministre Justin Trudeau souligne dans une déclaration que l’explosion avait détruit Halifax, mais que les Néo-Écossais y ont réagi avec courage. Il rappelle que le répartiteur Vincent Coleman avait prévenu du danger les trains qui devaient arriver au centre-ville et qu’il est mort dans l’explosion. M. Trudeau ajoute que les secours ont ensuite afflué dans la ville en provenance de la province, du pays et de l’étranger, notamment du Massachusetts et de l’Australie.

« Au nom du gouvernement du Canada, j’invite les Canadiens à rendre hommage aux victimes de cette terrible tragédie et à ceux qui sont venus en aide à Halifax. Alors que le 150e anniversaire de la Confédération tire à sa fin, réfléchissons à ce remarquable exemple de Canadiens qui ont surmonté cette épreuve et cette tragédie avec persévérance et compassion », affirme Justin Trudeau.

Il est important de se souvenir des événements même s’ils paraissent trop anciens pour en tirer des leçons , selon Jack Rozdilsky, professeur à l’Université York. L’explosion, explique-t-il, rappelle que les désastres à grande échelle ne se produisent pas uniquement à l’étranger.

Plus d'articles

Commentaires