Retour

Federer et Wawrinka ont rendez-vous à Melbourne

La première demi-finale des Internationaux d'Australie opposera les Suisses Roger Federer et Stan Wawrinka. Ils ont remporté leur duel respectif, mardi, à Melbourne.

Federer a rejoint son compatriote dans le carré d'as grâce à un triomphe sans équivoque de 6-1, 7-5 et 6-2 contre Mischa Zverev, surprenant tombeur du favori Andy Murray. Wawrinka, pour sa part, a montré la porte de sortie à Jo-Wilfried Tsonga en trois manches 7-6 (7/2), 6-4 et 6-3.

Federer, 17e tête de série, ne s'est pas laissé surprendre par le jeu de service et volée de Zverev qui avait complètement décontenancé le Britannique en huitièmes de finale. Le Suisse, qui était beaucoup plus porté vers le filet à ses débuts, a rendu hommage à son adversaire et à son style de jeu.

« Il a joué un tournoi incroyable. Il a d'abord été brillant contre John Isner (no 19), puis il a confirmé contre Andy. Il a eu des problèmes avec les blessures dans sa carrière. C'est bien que ce genre de gars ait une deuxième chance », a-t-il dit.

« J'aimais le temps où on montait beaucoup au filet. Le jeu a changé, il est devenu plus lent et j'ai dû adapter le mien. J'espère que d'autres joueurs vont s'inspirer [de Zverev] », a-t-il enchaîné.

La présence de Federer en demi-finales a de quoi surprendre étant donné qu'il a été forcé de se tenir loin des courts durant six mois. Le principal intéressé avoue lui-même qu'il ne s'attendait pas à intégrer le dernier carré et à maintenir un niveau de jeu aussi élevé.

« Je pensais passer quelques tours, en fonction du tirage. Je ne croyais pas que ça se passerait aussi bien », a indiqué le champion de 17 titres du grand chelem, dont 4 à Melbourne.

« Enchaîner les victoires dans des matchs au meilleur des cinq manches contre des joueurs de très haut niveau, je ne savais pas si j'allais y parvenir aussi tôt. Mon énergie aurait pu diminuer au fil du tournoi », a dit Federer, qui a déjà éliminé le Tchèque Tomas Berdych (no 10) et le Japonais Kei Nishikori (no 5).

Il a estimé que pour battre Wawrinka (no 4), contre lequel il mène la confrontation 18-3, il devra jouer de façon dynamique, parce que plus on lui donne du temps, meilleur il est.

« C'est un super joueur maintenant. Au début, il avait du mal sur surface rapide, mais il a su transformer son jeu. J'ai beaucoup de respect pour ça. Je suis content qu'il soit en demi-finales, mais il n'a pas besoin d'aller plus loin », a-t-il lancé à la blague.

Incident entre Wawrinka et Tsonga

Au cours de la première demi-finale de la journée, dominée par Wawrinka, une altercation verbale s'est produite au terme de la première manche, remportée par le Suisse au bris d'égalité.

Au moment de regagner sa chaise, le Français a marmonné quelques mots. Wawrinka lui a demandé des explications, et Tsonga (no 12) lui a reproché de l'avoir regardé de travers. S'en est suivi un échange tendu.

« Est-ce que je t'ai regardé une fois », a dit Wawrinka. Puis il a lancé : « Ce n'est qu'un match de tennis, il faut se calmer. Ce n'est qu'un match de tennis, relaxe un peu. »

« Il n'y a pas de soucis », a répondu Tsonga, avant que son rival ne conclue l'échange. « Fais ton truc, je fais mon truc et ça va aller. »

L'incident n'a pas eu de suite et les deux joueurs se sont serré la main normalement à la fin du match.

Wawrinka a profité des trois occasions de bris que Tsonga lui a offertes. Le Français, lui, n'a pas été en mesure de suivre ce rythme effréné (1 en 6), ce qui explique, en partie, sa défaite en trois manches.

Tsonga a ainsi vu son parcours prendre fin en quarts de finale pour la troisième fois de sa carrière aux Internationaux d'Australie. Il a excédé ce stade de la compétition à deux occasions, à ses débuts sur le circuit de l'ATP.

Il avait effectivement atteint la finale en 2008 et le carré d'as en 2010, mais depuis ces deux belles percées, c'est le calme plat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine