Retour

Fermeture de la chasse au caribou : la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs en colère

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annonce la fermeture de la chasse sportive au caribou migrateur au Québec à compter du 1er février 2018, pour une durée indéterminée, afin de protéger l'espèce, une décision qui met en colère la Fédération des chasseurs et pêcheurs du Québec.

Selon un inventaire réalisé à l'été 2016, le troupeau de la rivière aux Feuilles poursuit sa décroissance et ne compterait plus que 199 000 individus. Un comité interministériel gouvernemental sera créé afin d'évaluer les principales conséquences sociales et économiques du déclin des populations de caribous migrateurs dans le Nord-du-Québec et de proposer des mesures d'atténuation. Ce comité consultera les partenaires susceptibles d'être touchés par les décisions à venir.Rechercher des solutions

Les pourvoyeurs qui font leur pain et leur beurre de la chasse aux caribous devraient aussi avoir voix au chapitre, explique le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette.

« Les gens ensemble vont chercher des solutions. Que doit-on faire pour aider les pourvoyeurs à diversifier leur offre? On veut leur offrir des choses et on va aussi mettre à contribution ces gens-là dans le nord. Les pourvoyeurs notamment, qui pourraient donner leurs éléments de solution. Il y aura des consultations qui vont se faire, ensemble on va essayer de trouver des éléments. Bien sûr il y aura une animation aussi auprès des autochtones pour qu'ils puissent aussi contribuer à ce type d'échanges là parce que c'est leur sécurité alimentaire qui [en dépend]. »Chasseurs en colèreLa décision de cesser la chasse sportive au caribou de la rivière aux Feuilles, à compter de février 2018 met en colère la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs.Le président régional de la Fédération des chasseurs et pêcheurs, et responsable du dossier caribou, André Poulin affirme que la chasse sportive récolte moins de un pour-cent du cheptel de caribous.Il croit que les impacts seront majeurs notamment pour les pourvoiries. Selon lui, l'habitat du caribou est la principale raison de la diminution du troupeau.

Je n'ai pas confiance dans les chiffres qui nous ont été présentés, j'ai encore l'impression que c'est des chiffres politiques. On est allé chercher des engagements au niveau politique et c'est la faune encore une fois qui paye le prix.

André Poulin

D'ici la fermeture de la chasse sportive au caribou le 1er février 2018, des modalités sont en vigueur pour les saisons de chasse d'automne et d'hiver en 2017-2018, dont une limite de captures.

Plus d'articles

Commentaires