Retour

Feux à Fort McMurray : Ottawa doublera les montants donnés à la Croix-Rouge

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé jeudi que son gouvernement égalera les dons faits par les Canadiens à la Croix-Rouge, suivant ainsi l'exemple de l'Alberta. Cette mesure a été aussitôt saluée par les partis d'opposition à la Chambre des communes.

Un texte de Raphaël Bouvier-Auclair

Dès l'ouverture des débats, M. Trudeau a affirmé que son gouvernement fera tout en son pouvoir pour aider l'Alberta à combattre l'important incendie qui ravage actuellement le nord de l'Alberta. Il a également promis d'aider les sinistrés de différentes manières, notamment en doublant l'argent du fonds « Feux de forêt en Alberta » mis sur pied par la Croix-Rouge.

La chef de l'opposition officielle, Rona Ambrose, a de son côté prononcé un discours empreint d'émotion. Elle-même députée de l'Alberta, elle a salué la générosité des Canadiens et des parlementaires à l'endroit des sinistrés.

« Plusieurs de ces citoyens sont nés dans la région, mais ils sont aussi venus de partout au Canada pour construire Fort McMurray et en faire le grand moteur économique qu'on connaît. Nous avons tous bénéficié de leur travail acharné et nous devons nous en souvenir, maintenant qu'ils ont besoin de nous », a-t-elle souligné.

Mme Ambrose a par ailleurs demandé aux libéraux, qui ont fait des investissements en infrastructures une priorité, de privilégier les besoins des résidents de Fort McMurray. En plus des maisons, elle a noté que des centres communautaires et des routes ont été fortement endommagés par le feu.

De son côté, le chef du NPD, Thomas Mulcair, a suggéré au premier ministre de rétablir le Programme conjoint de protection civile (PCPC), éliminé par le gouvernement précédent, et de renforcer le programme des Accords d'aide financière en cas de catastrophe (AAFCC).

« Il doit y avoir très peu de places sur la planète Terre où, face à un tel désastre naturel, on reste main dans la main, prêts à aider son prochain plutôt que de paniquer [...] C'est peut-être quelque chose de profondément canadien d'être là, d'être capable de surmonter des obstacles. Ça fait peut-être partie de notre histoire, mais c'est tellement admirable. Et je donne un vrai coup de chapeau aux gens de l'Alberta pour la force de caractère qu'ils ont démontrée au cours des derniers jours », a-t-il déclaré.

Mercredi, le gouvernement Notley avait annoncé qu'il égalerait les dons effectués par des résidents de l'Alberta à la Croix-Rouge canadienne pour venir en aide aux sinistrés du nord de la province.

Les Canadiens ont donné plus de 11 millions de dollars jusqu'ici à la Croix-Rouge canadienne pour Fort McMurray.

Feu de forêt à Fort McMurray

Les premiers ministres de l'Ouest critiquent Ottawa

À l'occasion de leur réunion annuelle de deux jours, les premiers ministres de la Colombie-Britannique, de la Saskatchewan, du Manitoba et des territoires ont dénoncé les coupes du gouvernement fédéral dans les programmes d'aide financière visant à atténuer les effets des désastres naturels, tels que les inondations et les incendies de forêt. 

Dans un communiqué, les dirigeants ont affirmé que la somme de 200 millions $ sur cinq ans dans le Programme national d'atténuation des catastrophes n'est pas suffisante pour répondre aux besoin.

Selon la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, les catastrophes naturelles causées par les changements climatiques surviennent de plus en plus fréquemment.  

Le Canada pourrait demander une aide internationale

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, n'exclut pas de demander du renfort à la communauté internationale afin de lutter contre les incendies qui font rage dans le nord de l'Alberta. Il a souligné toutefois que l'Alberta se tournait d'abord vers l'aide des provinces, notamment le Québec et l'Ontario.

Le ministre a rappelé qu'il souhaite avant tout « maîtriser les flammes » et « maintenir la sécurité des sinistrés » sur le terrain. Il a également appelé à la solidarité des Canadiens pour venir en aide aux sinistrés. Jusqu'à maintenant, 11 millions de dollars ont été amassés par la Croix-Rouge.

Déjà, des ressources des Forces canadiennes sont déployées dans le nord de l'Alberta. Des hélicoptères sont entre autres sur place pour permettre le déplacement de pompiers et de matériel. Un avion en provenance de la base militaire de Trenton est aussi arrivé mercredi.

Ralph Goodale assure que les ressources aériennes pourront également aider « à déplacer les gens, à l'intérieur et à l'extérieur des zones touchées ». Ces ressources permettront aussi d'acheminer de l'eau et des vivres.

La Défense nationale n'est pas le seul ministère mis à contribution. Ceux de la Sécurité publique, de la Santé et de l'Innovation ont également déployé des ressources.

« Nous nous assurons que les technologies de communication fonctionnent », indique Ralph Goodale, mentionnant que certaines tours de téléphonie cellulaire ont été endommagées dans la région de Fort McMurray.

Le gouvernement fédéral effectue un travail de coordination, notamment pour trouver des ressources supplémentaires à l'extérieur de la province, comme des pompiers ou de l'équipement spécialisé.

La tâche sur le terrain n'est pas simple, affirme le ministre Goodale. Même si la superficie du feu de forêt est très grande, l'espace dans lequel l'essentiel du travail doit être effectué est assez limité, ce qui pose des problèmes de logistique.

D'ailleurs, la visite du premier ministre Justin Trudeau dans la région n'est pas imminente. Celle-ci se fera « en temps et lieu », a indiqué le secrétaire parlementaire du ministre Goodale, Michel Picard, en entrevue à l'émission 24/60. « Ce ne serait pas approprié de s'y rendre tout de suite. On va laisser les gens évacuer, reprendre leur souffle et se réinstaller », a-t-il précisé.

Plus d'articles

Commentaires