Retour

Feux dans le nord du Manitoba : l'état d'urgence décrété

L'état d'urgence a été décrété à Easterville et dans la communauté crie de Chemawawin, située à 450 km au nord de Winnipeg.

L'annonce a été faite jeudi vers 23 h par le chef de la Première Nation Chemawawin, Clarence Easter.

Environ 2000 personnes ont été évacuées à cause de la « fumée et d'un feu qui s'est déplacé à environ 500 m du village », a confirmé un porte-parole de la province.

« Quelques personnes sont déjà parties, mais il y en a toujours qui restent », a déclaré le chef Easter. Il implore les résidents restés sur place, dont des aînés, de partir.

Aucun blessé n'est pour le moment à déplorer, selon Clarence Easter.

Le chef a ajouté que la cérémonie de remise des diplômes de l'école locale a dû être interrompue.

Postes Canada interrompt ses livraisons

Le chef des pompiers de Chemawawin, Fred Ledoux, explique que le feu sévit à environ 200 à 300 m de la réserve. « Il y a plusieurs petits feux ici et là et ça continue. Il n'y a pas de grandes flammes », décrit-il. Il mentionne que la fumée est cependant si dense qu'il est presque impossible de voir le soleil.

Fred Ledoux ajoute que quatre autocars sont en attente pour transporter les personnes qui se trouvent encore dans le village, si nécessaire. « J'estime qu'il reste environ 200 personnes. Je ne sais pas si elles refusent d'être évacuées ou si elles ne veulent tout simplement pas partir, mais des bénévoles font du porte-à-porte pour les encourager à quitter les lieux. »

Quatre bénévoles de la Croix-Rouge, 10 agents de la Gendarmerie royale du Canada et de 30 à 50 bénévoles de la communauté sont toujours sur place pour aider les derniers résidents.

Selon la province, la taille du feu est estimée à 350 hectares, et les équipes sont parvenues à le contenir aux abords de la réserve. Deux bombardiers d'eau, quatre bulldozers et sept équipes au sol s'affairent à la tâche. Il n'y a eu aucune destruction de bâtiment ou d'infrastructure.

Postes Canada a par ailleurs annoncé dans un communiqué qu'elle interrompait ses livraisons de courrier dans la communauté d'Easterville, car la situation n'est pas sécuritaire pour ses agents. « La livraison normale reprendra lorsque les conditions seront meilleures », a précisé l'entreprise.

Trois incendies dans la région

Dans un communiqué, la province souligne que les pompiers combattent trois feux dans le secteur. Deux avions bombardiers sont notamment sur place.

La province ajoute qu'environ 70 résidents d'Easterville sont déplacés vers la ville de Le Pas, dans le nord-ouest de la province, tandis que 2000 autres de la Première Nation Chemawawin se rendent à Winnipeg.

La Croix-Rouge canadienne au Manitoba est responsable de la coordination de l'évacuation. Elle précise que les gens qui ne peuvent pas conduire sont évacués en autocar.

Les premiers évacués sont arrivés à Winnipeg jeudi dans la soirée. La Croix-Rouge a mentionné vendredi matin qu'ils seront logés à l'hôtel Holiday Inn de l'avenue Ellice.

Aucune date de retour dans la communauté n'est connue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine