Retour

Feux de forêt au Manitoba : 3700 personnes évacuées dans le nord de la province

En raison des feux de forêt, un ordre d'évacuation touche environ 3700 personnes dans le nord du Manitoba depuis le 29 août. Le nombre d'évacués pourrait atteindre les 7000 si les feux prennent de l'ampleur.

Trois communautés des Premières Nations sont touchées par ces feux. Tous les habitants de la région de Wasagamack ont été évacués. Ceux-ci sont déplacés par bateau vers la communauté de St. Theresa Point. Ils seront ensuite transportés par avion vers les villes de Brandon ou de Winnipeg, où ils seront logés dans des hôtels.

Certaines zones des communautés de Garden Hill et de St. Theresa Point sont frappées par des ordres d'évacuation. Près de 1700 personnes de ces communautés sont évacuées et se rendront par avion dans les villes de Winnipeg ou de Brandon.

Des avions assurent le transport des personnes évacués toute la journée. La priorité est accordée aux personnes ayant des problèmes de santé.

Mardi, deux avions ont atterri à Brandon, et trois, à Winnipeg. Les passagers d'un des avions ayant atterri à Winnipeg ont été transportés par autobus à Brandon. Au total, 135 personnes résident temporairement dans ces villes, selon la Croix-Rouge canadienne.

Un avion n'a pas été en mesure d'atterrir à St. Theresa Point en soirée mardi. L'avion a fait demi-tour et s'est posé à Garden Hill.

Quelques personnes demeurent à Wasagamack pour tenter de protéger les bâtiments.

La députée du Parti libéral représentant les trois communautés des Premières Nations touchées, Judy Klassen, dit qu'il est difficile de communiquer avec les habitants de la région.

Le vice-président de la Croix-Rouge canadienne au Manitoba et au Nunavut, Shawn Feely, mentionne que son organisation assure la sécurité des évacués. « La Croix-Rouge canadienne et les trois communautés des Premières Nations collaborent étroitement afin de pouvoir évacuer rapidement et en douceur les 3700 personnes. »

En début de soirée, mercredi, les Forces canadiennes ont confirmé qu’elles seront mises à contribution pour évacuer des résidents des communautés touchées.

En outre, un refuge provisoire sera mis en place au Centre des congrès Royal Bank de Winnipeg qui pourra accueillir jusqu’à 1200 personnes évacuées, affirme le porte-parole des Forces canadiennes, James Fitzmorris.

Le coût des déplacements et du logement est assumé par le gouvernement fédéral en partenariat avec la Croix-Rouge canadienne.

Plus d'articles

Commentaires