Retour

Feux de forêt : du vol d'équipement entrave le travail des pompiers

En plus de la chaleur et la fumée, les pompiers qui luttent contre les feux de forêt en Colombie-Britannique doivent maintenant aussi surveiller leur équipement, puisque du matériel a été volé.

Plus de 840 incendies ont ravagé quelque 4260 kilomètres carrés depuis le 1er avril. Kevin Skrepnek, porte-parole du service de lutte contre les incendies de la province, estime que le temps chaud et sec devrait aggraver la situation dans les prochains jours.

Les autorités ont annoncé mercredi qu’une pompe à eau et dix tuyaux d’incendie ont été volés à Harrop Creek, au nord-est de Nelson, aux prises avec un incendie de forêt. « Les actes criminels de la sorte ont un impact sur l’efficacité des efforts contre les incendies et posent des risques de sécurité aux membres du public et aussi aux premiers intervenants », a écrit le service de lutte contre les incendies dans un communiqué.

La fumée des incendies se répand dans plusieurs communautés, nuisant à la visibilité des appareils qui survolent la région pour combattre les flammes et détecter les brasiers. Environnement Canada a étendu un avis sur la qualité de l'air et un avertissement de chaleur extrême pour la plupart de la côte sud.

Robert Turner, sous-ministre adjoint chargé de la gestion des services d'urgence, a indiqué que parmi les 300 bâtiments ravagés par les flammes jusqu’à maintenant, 71 étaient des maisons, 116 des remises, 3 des édifices commerciaux, tandis que les 115 restants n'ont pas encore été identifiés.

Le district régional de Cariboo, celui de Thompson-Nicolas, ainsi que la réserve autochtone d'Ashcroft ont été les endroits les plus durement touchés, mais aucun bâtiment important n'a été détruit.

Environ 3700 personnes luttent contre les flammes et 108 employés des services d'incendie du Mexique se joindront à eux plus tard cette semaine.

Plus d'articles

Commentaires