Retour

Feux de forêt : évacuations dans l'Okanagan, en C.-B.

Nichée au cœur de la vallée aride de l'Okanagan, au sud-est de la Colombie-Britannique, la petite ville d'Oliver est menacée par deux feux de forêt agressifs. Des centaines habitations ont dû être évacuées.

Un premier feu dans la zone de Testalinden Creek, à sept kilomètres au sud d'Oliver, a déjà ravagé plus de 1500 hectares de terres et plus d'une douzaine d'édifices ont été détruits, selon les estimations de BC Wildfires. Une centaine de maisons ont été évacuées.

Le second brasier, sur la montagne Wilsons au sud de la ville, a brûlé au moins 317 hectares et forcé à l'évacuation de 260 maisons. Les résidents ont pu réintégrer leurs domiciles dans l'après-midi mais une veille d'évacuation reste en vigueur, ce qui signifie qu'il faut se tenir près à quitter sa maison à tout moment.

Les nombreux vignobles de la région sont aussi menacés par les flammes, sur les réseaux sociaux les propriétaires craignent d'avoir perdu toutes leurs plantations.

Près de 70 pompiers sont sur place ainsi qui 3 hélicoptères et 5 pièces d'équipement lourd. 

Deux autres feux menaçants

À 20 kilomètres au sud d'Oliver, à Osoyoos, un autre feu de forêt qui s'est déclenché dans l'État de Washington a traversé la frontière américaine jeudi et a brûlé 50 hectares côté canadien. Plusieurs résidences situées sur la montagne Anarchist ont dû être évacuées. Le brasier est désomais maîtrisé à 100 %.

Plus à l'est, le feu de Rock Creek s'étend désormais sur au moins 3750 hectares. Dans cette zone, ce sont 330 résidences qui ont été évacuées. Plus de 100 soldats du feu sont sur place, aidés par 7 hélicoptères et 14 pièces d'équipement lourd. Plusieurs portions des routes 3 et 33 demeurent fermées.

Des orages violents sont attendus ce week-end dans la région faisant craindre aux pompiers des bourrasques de vent et de la foudre.

Plus d'articles

Commentaires