Retour

Feux de forêt : les habitants de Williams Lake doivent quitter leurs maisons

Tous les habitants de la ville de Williams Lake, en Colombie-Britannique, ont reçu l'ordre de quitter leur domicile samedi en raison des feux de forêt qui sévissent dans le district de Cariboo. Plus de la moitié des 11 000 habitants avaient déjà quitté la localité ces derniers jours.

Selon le maire Walt Cobb, le feu a forcé la fermeture de l'autoroute 97 au nord de la ville. Une fuite vers le sud serait la seule option pour les habitants qui sont restés à Williams Lake.

Le nombre d'évacués en Colombie-Britannique a atteint 17 400 personnes en début d'après-midi samedi et les autorités s'attendent à ce que ce bilan augmente. Le service de lutte contre les incendies BC Wildfire a dénombré 161 feux de forêt encore actifs dans la province. C'est une baisse par rapport aux plus de 200 feux qui brûlaient le week-end dernier, mais les conditions météorologiques risquent d'aggraver la situation.

Selon Environnement Canada, des vents généralisés de 20 à 50 km/h étaient prévus à compter de samedi après-midi sur l'intérieur centre et sud de la province. Des rafales jusqu'à 70 km/h étaient aussi possibles dans des vallées et canyons de l'intérieur.

De la foudre était également attendue.

Intensification des flammes près d'Ashcroft

Au cours de la nuit de vendredi à samedi, les vents ont attisé les flammes près d'Ashcroft, en Colombie-Britannique. Deux nouveaux ordres d'évacuation et trois nouvelles alertes d'évacuation ont été émis dans des communautés de l'intérieur de la province.

Un ordre d'évacuation a été donné vendredi soir pour Loon Lake et des alertes d'évacuation ont été données pour Tatla Lake, Big Creek et le village de Clinton, tous situés au sud du district de Cariboo. Un autre ordre d'évacuation a été donné dans la région de Clisbako.

Les avis sont tous liés à l'incendie d'Ashcroft, qui a déjà ravagé la réserve autochtone du même nom.

« Lorsque les feux sont arrivés à ce qu'on appelle Scotty Creek, on a décidé que Clinton serait mis en alerte », a déclaré Jim Rivett, le maire de Clinton.

Suivez nos journalistes en direct (ici si vous êtes sur un appareil mobile) :

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine