Retour

Feux de forêt : les habitants de Williams Lake peuvent rentrer à la maison

Le maire de Williams Lake, Walt Cobb, annonce que les personnes chassées de chez elles par les feux de forêt peuvent revenir dans la ville, mais qu'elles doivent se tenir prêtes à évacuer les lieux à tout moment.

Un texte de Noémie Moukanda

Les autorités disent que le choix de prendre la route du retour revient aux personnes évacuées, car, préviennent-elles, les incendies sont toujours actifs dans la région, la qualité de l'air y est toujours mauvaise et le paysage de la ville a été « profondément abîmé » par les feux. De plus, les services tels que les supermarchés ou les soins de santé pourraient être limités, indiquent les autorités.

Walt Cobb, qui s'est dit « plus heureux que jamais » d'annoncer cette nouvelle, a cependant insisté sur le fait qu'un avis d'évacuation reste en vigueur pour sa municipalité et lres municipalités environnantes, c'est-à-dire Sugarcane, 150 Mile House, Fox Mountain, Esler, Pine Valley et Springhouse. Les personnes évacuées qui retrouvent leurs propriétés doivent par conséquent se tenir prêtes à quitter la ville à tout moment.

Le nouveau ministre de la Santé publique, Mike Farnworth, a affirmé que la priorité numéro 1 demeure la sécurité de tous et même s'il se réjouit pour les habitants de Williams Lake, la précaution doit être de mise. Les autorités leur recommandent d'avoir une trousse d'urgence qui contiendrait le nécessaire pour survivre sept jours hors de leur maison. Par ailleurs, les personnes qui rentrent chez elles sont priées de s'inscrire auprès du système d'urgence de Cariboo Chilcotin afin de recevoir des messages textes concernant les alertes et les ordres d'évacuation.

Le 15 juillet, plus de 12 000 habitants de Williams Lake ont été contraints d'évacuer la ville menacée par les forêts de forêt. Cette évacuation avait aussi forcé la fermeture de certaines routes adjacentes à la route 97. Celles-ci sont maintenant accessibles dans les deux directions. D'ailleurs, le retour à la maison pour ceux qui ont été évacués par autobus devrait être mis en place dans les 48 prochaines heures. L'agente de la GRC Annie Linteau souligne qu'il faut s'attendre à un trafic dense et qu'aucun accès via des zones frappées par un ordre d'évacuation ne sera permis.

La météo toujours peu coopérative

Malgré la levée de l'ordre d'évacuation à Williams Lake, des milliers de Britanno-Colombiens demeurent évacués. Le service d'incendie de la province estime que 148 feux de forêt brûlent en Colombie-Britannique dont 14 ont pris naissance mercredi.

Les vents qui peuvent souffler jusqu'à 40 km/h continuent de donner du fil à retordre aux pompiers. Kevin Skrepnek, porte-parole de BC Wildfire Service, souligne que les conditions météorologiques restent inchangées : ce sera chaud et sec encore pour les prochains jours.

Plus d'articles

Commentaires