Retour

Feux de forêt : levée des ordres d'évacuation dans l'Okanagan

Tous ordres d'évacuations sont levés dans le centre de l'Okanagan. Les personnes peuvent rentrer chez elles, mais doivent tout de même se tenir prêtes à partir à tout moment à cause de l'alerte d'évacuation toujours effective. Pendant ce temps, le service provincial de lutte contre les feux de forêt BC Wildfire continue de combattre les feux au mont Eneas.

Le feu découvert mardi dernier au mont Eneas, situé à 4 kilomètres de Peachland, s’est rapidement étendu jeudi pour atteindre 14 kilomètres carrés samedi.

Plus de 2000 habitants font toujours l’objet d’une alerte d’évacuation dans la vallée de l’Okanagan. Ils pourraient donc être obligés de quitter leurs maisons à tout moment si les conditions venaient à se détériorer.

BC Wildfire surveille 120 incendies dans la province, dont au moins neuf sont hautement visibles ou potentiellement menaçants pour le public. Quatorze incendies brûlent dans la vallée de l’Okanagan, qui est la région la plus touchée. Deux autres feux touchent les alentours de Prince George, dans le nord de la Colombie-Britannique.

Deux cents pompiers sont déployés sur le terrain pour tenter de les maîtriser.

L'indice de danger d'incendie est maintenu « élevé » ou « extrême » dans la plus grande partie du sud de la Colombie-Britannique, selon BC Wildfire.

À la merci de la météo

Les pompiers surveillent la météo de près. « Les températures seront un peu plus fraîches [samedi], mais malheureusement nous nous attendons à des difficultés provoquées par le vent », affirme le porte-parole de BC Wildfire, Kevin Skrepnek.

En effet, souligne BC Wildfire, les vents soufflent trop fort dès 18 h la plupart des jours, empêchant ainsi les avions-citernes et les hélicoptères de larguer leurs produits.

Environnement Canada a lancé un bulletin de ciel enfumé pour la vallée de l’Okanagan en raison des feux qui nuisent à la qualité de l’air et à la visibilité.

Plus d'articles