Retour

Feux de forêt : plusieurs avis d'évacuation dans le Nord-Est ontarien

Le Nord-Est de l'Ontario est aux prises avec plusieurs feux de forêt depuis quelques semaines et la situation s'est envenimée vendredi et samedi. Selon le ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MNRF) de l'Ontario, huit nouveaux feux ont été allumés par la foudre, ce qui force plusieurs résidents de la région à évacuer.

Des résidences dans le parc provincial de la Rivière des Français ainsi qu'à Killarney, tout juste au sud de Sudbury, sont touchées par des avis d'évacuation, affirme le MNRF.

Tous les habitants des résidences qui se trouvent dans le quadrilatère formé des frontières du parc provincial à l'est et au nord, de la route 69 à l'est et de la rivière Key au sud ont reçu un avis de se préparer à une évacuation possible. De plus, les propriétaires de résidences qui ne peuvent être accédées que par bateau doivent évacuer dès maintenant.

Les sites de camping sur la rivière Key ainsi que ceux qui sont sur la rivière Pickerel au sud de l'île Dokis sont fermés et les campeurs qui s'y trouvent doivent quitter les lieux immédiatement.

Puis, à Killarney, tous les résidents de la route Hartley Bay doivent se préparer à évacuer.

De plus, la Police provinciale de l'Ontario assiste présentement la Première Nation de Henvey Inlet dans le processus d'évacuation obligatoire.

En tout et partout, un total de 50 résidences seraient touchées, selon le MNRF.

Les feux s'étendent sur plus de 5000 hectares affirment les autorités.

État d'urgence à Killarney

Le MNRF a recommandé vendredi des évacuations dans la région de Key Harbour et à certains endroits de la municipalité de Killarney en raison de l'incendie. La municipalité de Killarney a d'ailleurs décrété l'état d'urgence vendredi.

On va continuer à voir aujourd'hui dans cette région-là des avions-citernes, et il y a plusieurs équipes de feu qui sont sur les lieux, indique samedi Isabelle Chénard, agente d'information du MNRF. Il y a des structures qui ont été protégées avec des gicleurs qui ont été installés au niveau de maisons, de chalets et d'autres biens dans les environs.

Les vents devraient aussi changer de direction samedi dans la région, selon elle, et venir du sud-est au lieu du sud-ouest avec des rafales de 30 à 40 km/h.

Par ailleurs, la fumée épaisse a forcé la fermeture d'une portion de la Transcanadienne vendredi entre Mattawa et Deep River en raison de quatre autres brasiers situés au sud de l'autoroute.

Ces feux-là ont pris de l'ampleur vendredi. Il y a eu beaucoup de trafic aérien, des CF415, des Twin Otter, des hélicoptères qui larguaient de l'eau sur le feu, explique Isabelle Chénard. Il va y avoir beaucoup de fumée au cours de la journée aujourd'hui dans ces environs-là, et on s'attend que ça continue jusqu'à ce que les incendies soient éteints.

Dans le Nord-Ouest de l'Ontario, la fumée a aussi forcé les membres de la communauté autochtone de Wabaseemoong, à environ 100 km au nord-ouest de Kenora, à quitter leur domicile. La communauté a elle aussi décrété l'état d'urgence.

La carte d'information du ministère faisait état de 128 feux de forêt actifs en tout dans la province samedi matin.

Des dizaines d'avion et d'hélicoptères sont utilisés pour lutter contre les incendies. Les équipes ontariennes sont aussi aidées par d'autres pompiers d'ailleurs au Canada, ainsi que des États-Unis et du Mexique.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces