Retour

Fierté Canada soulignera la proximité des communautés autochtones et LGBTQ+

La toute première édition de Fierté Canada, qui célébrera à Montréal à compter de jeudi et pour 11 jours la diversité sexuelle et la pluralité de genre à l'échelle de tout le pays, fera une place importante aux Autochtones en plus de s'arrimer aux fêtes du 375e anniversaire de Montréal et du 150e de la Confédération.

Le grand défilé du 20 août sera ouvert par un contingent de membres des Premières Nations. Prenant son départ sur la rue Drummond pour se rendre jusqu’à la rue Champlain, il prendra les airs d’un drapeau arc-en-ciel de trois kilomètres et comptera six grandes sections en reprenant les couleurs.

Une aînée mohawk fera une prière traditionnelle lors de la cérémonie d’inauguration du nouveau site, le parc des Faubourgs, situé sur des territoires non cédés des Mohawks, à l'entrée du pont Jacques-Cartier.

De plus, la conférence nationale sur les droits des personnes LGBTQ+ (lesbienne, gai, bisexuel, trans, queer ou en questionnement, et tous les autres possibles) sera lancée et conclue par des cérémonies présidées par des Autochtones.

Cette conférence permettra entre autres d’en savoir plus sur le concept de bispiritualité en plus de proposer des ateliers qui traiteront des similarités entre les formes de discrimination que vivent les membres des deux communautés.

« Ce que Fierté Montréal fait et met en œuvre, cette année, s’inscrit dans un processus de décolonisation et j’en suis très, très reconnaissante », a déclaré la militante crie Maïtée Labrecque-Saganash, qui fait partie des 17 présidents d’honneur de l’événement.

« Comme j’ai déjà entendu quelque part : il n’y a pas de placard dans un tipi! » a-t-elle lancé, en invitant l’ensemble de la population, et en particulier ses « frères et soeurs autochtones », à participer au festival.

Une édition gonflée à bloc de Fierté Montréal

Cette année, célébration pancanadienne oblige, « la programmation est au moins deux fois plus grosse qu’à l’habitude », a souligné Éric Pineault.

Défilé, conférences, atelier et spectacles : quelque 260 activités sont en effet prévues.

La chanteuse Nelly Furtado, qui se produira le 18 août, est la tête d'affiche de l'événement. Les artistes Marie-Mai, Karim Ouellet, David Usher, Radio Radio, Bruno Pelletier, Elisapie, Yann Perreau, Mado Lamothe, Martha Wainwright et Dan Bigras monteront également sur la scène de Fierté Canada Montréal 2017.

Un spectacle sur l’histoire LGBTQ+ de Montréal et du Canada sera présenté sous le chapiteau de la Maison de la Fierté, dans le parc des Faubourgs.

Une dizaine d’artistes auront l’occasion d’exposer leurs œuvres dans Espace des arts, une galerie faite de conteneurs installés à l’intersection des rues Sainte-Catherine et Saint-Hubert.

Un tournoi sportif aura aussi lieu lors du premier week-end. « Nous avons voulu refléter la tradition des Jeux olympiques de 1976 et des premiers Outgames mondiaux de 2006 », a indiqué M. Pineault.

La programmation complète se trouve sur le site web de Fierté Montréal.

Plus d'articles

Commentaires