Retour

Fin du procès SharQc, retour des Hells Angels en Estrie? 

La fin abrupte du procès de cinq membres des Hells Angels de Sherbrooke risque d'avoir un impact sur la reprise rapide des activités du groupe, et d'autres accusés ayant déjà plaidé coupable pourraient décider de revenir sur leur décision, selon des experts.

Un reportage de Marie-Hélène Rousseau

Selon l'ancien enquêteur de la Sûreté du Québec Sylvain Tremblay, qui a travaillé pendant plusieurs années sur l'enquête entourant le procès Sharqc, ce jugement donnera des munitions au groupe criminalisé.

« On a cinq membres qui sortent sans condition, c'est sûr que le chapitre de Sherbrooke, d'ici quelques semaines, va être remis sur pied. »

Il s'est d'ailleurs dit très déçu en apprenant l'arrêt des procédures pour ces motards accusés de meurtre et de complot pour meurtre. Il s'agit, selon lui, d'un revers cinglant pour la justice.

Le professeur de droit Simon Roy explique que la théorie de la Couronne était basée sur le témoignage de cet ancien Hells Angels, et prétendait en cour que ses propos étaient vrais et crédibles. « Mais ce que ces nouveaux documents viennent dire, ce qu'on comprend bien, c'est que même les policiers ne le croyaient pas vraiment, qu'il y avait d'autres enquêtes en cours pour élucider ce meurtre. La Couronne aurait dû le savoir, parce que là, c'est fondamental », souligne-t-il.

Simon Roy croit que d'autres accusés en attente d'une sentence, ou d'autres ayant été condamnés, pourraient d'ailleurs changer leur plaidoyer.

Il soutient toutefois que l'arrêt des procédures n'est pas une défaite sur toute la ligne pour la Couronne. « Ces personnes ont quand même passé six ans et demi en prison. Le chapitre de Sherbrooke a été pratiquement démantelé », souligne-t-il.

Il reste maintenant à voir si la Couronne tentera de porter la cause en appel. Le porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Jean-Pascal Boucher, affirme que le DPCP va prendre le temps d'étudier la décision et d'examiner les options afin de déterminer s'il y a lieu d'interjeter appel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine