Retour

Fin du vote pour l'élection du nouveau chef du PQ 

Les bureaux de scrutin sont maintenant fermés et le dépouillement des votes devrait permettre aux membres du Parti québécois de connaître vers 21 h lequel des quatre candidats - Alexandre Cloutier, Jean-François Lisée, Martine Ouellet et Paul St-Pierre Plamondon - sera le nouveau chef de la formation politique.

La journée de vendredi a été consacrée au vote, auquel ont participé 75,09 % des membres du Parti québécois.

Il s'agit d'un taux de participation plus important que lors de la course de 2015, à laquelle 73 % des membres avaient participé, mais plus faible que lors de la course de 2005, où ce taux avait atteint 77 %.

À quelques heures du dévoilement du scrutin, les candidats ont lancé un dernier appel à leurs membres pour les inciter à aller voter.

Proposition en main, Jean-François Lisée a présenté sa dernière promesse en matinée : réformer le mode de scrutin pour y implanter plus de proportionnalité.

S'il est élu chef, il s'engage à apposer sa signature sur ce document de son cru et à faire signer les chefs de parti, afin de mettre en branle cette réforme d'ici octobre 2020.

Sans faire d'annonce formelle, Alexandre Cloutier s'est dit très serein et fier de la campagne menée « avec conviction et en équipe ».

Invitant à maintes reprises les membres à aller voter, il a demandé à ses bénévoles de redoubler d'ardeur jusqu'à ce soir avant de lancer un message d'unité au parti.

« Il n'y a pas de gagnant, pas de perdant [...] Soyez assurés que je vais être fidèle au choix des membres du Parti québécois, une famille politique que j'aime profondément », a-t-il ajouté.

Encore confiante dans ses chances de remporter la course, la candidate Martine Ouellet a assuré avoir constaté un « engouement extraordinaire » pour les projets présentés par son équipe.

Celle qui a toujours tenu un discours clair sur la question de l'indépendance croit que la prochaine étape sera de rapidement passer « à la deuxième vitesse et de se projeter dans l'indépendance ».

S'il dit être réaliste et ne pas s'attendre à devenir chef, le candidat Paul St-Pierre Plamondon affirme être satisfait de son expérience.

Lui qui s'était fixé comme objectif initial de lancer un message de renouveau croit y être parvenu.

De son côté, l'ancienne candidate Véronique Hivon a offert quelques mots sur sa page Facebook.

Elle avait dû se retirer de la course pour des raisons de santé et affirme aujourd'hui que son état s'améliore.

Elle ne sera toutefois pas en mesure d'être présente au dévoilement du nouveau chef ce soir à Lévis.

Plus d'articles