Retour

Fondation Farha : la détermination d'une mère pour vaincre le VIH/SIDA

À l'âge de 36 ans, le fils d'Evelyn Farha, Ron, lui apprend qu'il est séropositif. Avant de mourir, il a mis sur pied une fondation pour lutter contre le VIH/SIDA et a fait promettre à sa mère de continuer son travail. Vingt ans plus tard, elle est toujours impliquée dans la Fondation Farha. « J'ai continué son travail », dit-elle.

Samedi, à Montréal, quelque 4000 personnes ont participé à la 23e marche annuelle de la Fondation Farha afin d'amasser des fonds pour la lutte contre le VIH-SIDA. À l'âge de 90 ans, Evelyn Farha est toujours présente à cette marche. 

Grâce à son courage et à sa détermination, depuis 1992, 10 millions de dollars ont été distribués par la fondation aux quatre coins de la province à 76 organismes. Les sommes recueillies servent à offrir des services aux personnes atteintes de la maladie, à la prévention et à sensibiliser la population.

La présidente de la Fondation, Linda Farha, souligne d'ailleurs que la sensibilisation et la prévention sont toujours essentielles, particulièrement auprès des jeunes. Elle soutient que ceux-ci se protègent moins, n'ayant pas vécu l'époque des années 80 et 90 où le sida était un fléau et où les traitements étaient embryonnaires.

Plus d'articles

Commentaires