Retour

Football et encéphalopathie : une étude révèle des statistiques accablantes

Des scientifiques ont étudié les cerveaux de 111 joueurs de la NFL décédés. Un seul ne présentait pas de signes d'encéphalopathie traumatique chronique (ETC), ont-ils révélé dans une étude publiée sur le site du Journal of the American Medical Association.

Au total, l'équipe de chercheurs dirigée par la Dre Ann McKee a examiné les cerveaux de 202 joueurs. Au moins 177 échantillons montraient des signes d'ETC, soit 87 %, qui gagnaient en prévalence selon le niveau de jeu.

Les scientifiques ont établi un diagnostic d'ETC pour 0 % des joueurs de niveau primaire, 21 % des joueurs de niveau secondaire, 91 % des joueurs de niveau universitaire, 88 % des joueurs de la LCF et 99 % des joueurs de la NFL.

Dans le cas des 111 cerveaux d'ex-joueurs de la NFL, l'étude a révélé que toutes les positions sont en cause. Les lignes offensives et défensives sont les plus représentées, avec 44 joueurs.

Citée par le New York Times, Dre McKee précise que si les joueurs de lignes ont constitué, de loin, le plus grand nombre de donateurs à son étude, ce n'est pas seulement parce que plus de la moitié des joueurs sur le terrain évoluent à cette position.

Elle souligne que les joueurs de lignes subissent un choc à la tête à presque tous les jeux. Cette accumulation de coups en apparence bénins, plutôt que des chocs spectaculaires provoquant immédiatement des commotions cérébrales, cause fort probablement l'ETC.

L'ETC est une maladie découverte par le Dr Bennet Omalu qui, le premier, a établi une corrélation entre les chocs crâniens répétitifs que subissent les joueurs de football et une dégénérescence prématurée des facultés cognitives.

Les personnes atteintes de l'ETC souffrent de perte de mémoire, de confusion, de comportements impulsifs et, souvent, de dépression.

L'étude reconnaît cependant que les donateurs de la banque de cerveaux d'où est tiré l'échantillon de l'étude, qui avaient pour la plupart joué au plus haut niveau, ne sont pas représentatifs de la population entière de joueurs de football aux États-Unis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine