Retour

Funérailles d'État pour l'ex-PM albertain Don Getty

La cathédrale anglicane All Saints, au centre-ville d'Edmonton, s'est remplie samedi pour les funérailles d'État de l'ancien premier ministre de l'Alberta Don Getty, mort la semaine dernière à 82 ans.

Son fils Darren Getty a décrit un père toujours présent pour ses enfants, qu'il poussait sans cesse à être meilleurs. « Je veux que tout le monde ici sache que dans les dernières années de sa vie, quand sa santé n'était pas bonne, il a passé chaque jour avec dignité et honneur, sans jamais se plaindre, jusqu'à la fin », a souligné le fils endeuillé.

Les politiciens sur place ont parlé d'un grand homme, qui a su unir les Albertains durant une période économique difficile. « Il avait de nombreux engagements à respecter, notamment en matière d'infrastructures [...] C'était un homme accompli en politique, en affaires et dans le sport », a résumé l'ex-premier ministre intérimaire Ric McIver.

« Pendant que tout le monde se plaignait [...], il livrait la marchandise sans faire de bruit, dans des domaines qui bénéficieront à des générations, comme les technologies de l'information, la foresterie, l'agriculture et bien d'autres », a fait valoir l'ex-ministre Dave Hancock, qui a aussi présidé le Parti progressiste-conservateur (PC) de l'Alberta.

Le maire d'Edmonton, Don Iveson, a parlé d'un exemple de ténacité et d'esprit rassembleur durant les négociations constitutionnelles des années 1980.

Pour sa part, la première ministre de l'Alberta Rachel Notley a affirmé qu'elle avait un grand respect pour M. Getty, malgré leurs différences sur le plan politique. « En bref, notre province a perdu un champion incroyable, un dirigeant fort et plein de compassion ainsi qu'un fier père de famille », a-t-elle déclaré durant les obsèques.

Environ le tiers des quelque 600 sièges de l'église ont été réservés au grand public.

Donald Ross « Don » Getty, ex-leader conservateur et homme d'affaires, a dirigé la province de 1985 à 1992. Né au Québec en 1933, il est arrivé en Alberta en 1955, où il a joué pendant 10 ans comme quart-arrière des Eskimos d'Edmonton.

En 1967, lui et cinq autres progressistes-conservateurs sont élus à l'Assemblée législative provinciale. Quatre ans plus tard, le Parti progressiste-conservateur est porté au pouvoir sous la direction de Peter Lougheed, inaugurant une dynastie qui régnera à la tête de l'Alberta pendant 44 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine