Trois personnes ont été blessées dans une fusillade survenue mardi matin à l'école secondaire Great Mills, au Maryland, a confirmé le bureau du shérif de St. Mary's au réseau anglais de Radio-Canada.

Selon la caporale Julie Yingling, les trois blessés ont été transportés dans des hôpitaux de la région, et l'un d'entre eux est le principal suspect dans cette affaire.

Elle n'a toutefois pu donner de précisions sur la nature des blessures subies.

La fusillade est terminée et les élèves de l'école sont maintenant évacués vers une autre école secondaire de la région, indique la commission scolaire responsable des écoles du district de St. Mary’s.

Dans un message publié en matinée sur les réseaux sociaux, la commission scolaire avait confirmé la fusillade. Elle disait avoir ordonné le confinement de ses élèves, mais spécifiait d'ores et déjà que la fusillade était terminée.

Le Bureau of Alcohol, Tobacco and Firearms (ATF) a aussi confirmé qu’il envoyait des agents sur place. Selon CNN, des agents du FBI se sont également rendus sur les lieux.

« Nos prières sont avec les étudiants, le personnel de l'école et les premiers répondants », a commenté le gouverneur du Maryland, Larry Hogan.

Cette fusillade survient un peu plus d'un mois après celle qui a fait 17 morts à l'école secondaire Marjory Stoneman Douglas de Parkland en Floride.

« Même manchette. État différent », s'est indigné Ted Deutch, un élu de la Floride à la Chambre des représentants, en déplorant l'inaction des politiciens fédéraux depuis la tuerie de Parkland.

« Continuez de vous tenir debout - devant le lobby des armes à feu et les leaders du Congrès, qui s'en fichent », a-t-il ajouté.

La fusillade au Maryland survient quatre jours avant la Marche pour nos vies, un événement organisé à Washington par les survivants de Parkland pour réclamer un meilleur contrôle des armes à feu.

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les piscines d'hôtel les plus spectaculaires





Rabais de la semaine