Retour

Fusillade de Moncton : « évitez le procès » demande un proche à la GRC

Le beau-père d'un des policiers assassinés en 2014 à Moncton lance un cri du coeur. Charles Goguen demande à la Gendarmerie royale du Canada de mettre en oeuvre les recommandations d'une enquête sur la fusillade qui a causé la mort de trois agents, dont son gendre, Douglas Larche.

Le 17 avril la GRC subira un procès pour des accusations d'avoir enfreint le Code canadien du travail. Selon la Couronne, l'équipement, la formation et la supervision des policiers faisaient défaut. Les accusations ne sont pas de nature criminelle.

M. Goguen veut éviter la tenue d'un procès qui serait une autre épreuve pour les proches des victimes. Il aimerait que les familles puissent continuer à guérir. Pour cela, il est convaincu qu'il vaut mieux que tout se règle, sans qu'il soit nécessaire d'aller en cour.

M. Goguen fait cette demande au nom des familles des victimes et de la communauté en général, afin qu'elles tournent la page sur les événements d'il y a trois ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine