Retour

Fusillade de Moncton : le début du procès de la GRC remis au 24 avril

À Moncton, le procès de la GRC pour des accusations d'avoir enfreint le Code canadien du travail est reporté. Le début du procès prévu pour le 18 avril est remis au 24 avril, selon le registre de la cour.

Quatre accusations ont été portées contre la GRC suivant la fusillade qui a coûté la vie à trois policiers, le 4 juin 2014. La force policière fédérale est appelée à défendre ses méthodes lors de l'événement.

Les accusations ne sont pas de nature criminelle. Elles ont trait à l'équipement, à la formation et à la supervision.

Étant donné que trois agents de la GRC sont morts le soir de la fusillade, le ministère de l'Emploi et du Développment social du Canada a mené une enquête. C'est le ministère lui-même qui a déposé les chefs d'accusation.

En vertu du Code canadien du travail, ces accusations peuvent mener à des amendes maximales de 1 million de dollars.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine