L'Espagnole Garbine Muguruza a créé une belle surprise. Samedi, elle a obtenu son premier tournoi du grand chelem, remportant la finale féminine des Internationaux de France disputés à Paris.

Muguruza a battu l'Américaine Serena Williams en deux manches de 7-5 et 6-4.

La joueuse de 22 ans, née au Venezuela et partie à Barcelone à l'âge de 6 ans pour jouer au tennis, disputait sa deuxième finale majeure, après celle de Wimbledon l'été dernier, perdue contre l'Américaine.

C'est seulement son troisième titre sur le circuit, après les tournois d'Hobart (2014) et de Pékin (2015).

« Je suis extrêmement honorée d'avoir remporté ce titre. Le gagner face à l'une des meilleures joueuses de tous les temps, c'est encore plus beau », a dit la nouvelle championne aux spectateurs du Central.

« En Espagne, c'est notre tournoi du grand chelem préféré. Rafael Nadal a été champion tellement de fois ici », a-t-elle déclaré.

Muguruza empêche Williams d'égaler le record de 22 victoires en grand chelem, détenu par Steffi Graf.

Serena Williams échoue pour la deuxième fois de suite en finale, cinq mois après sa défaite à l'Open d'Australie contre l'Allemande Angelique Kerber.

« Elle a mieux géré les points cruciaux que moi. Je ne sais pas si j'ai mieux joué que lors de mes précédents matchs, a raconté la numéro un mondiale. C'était un match complètement différent, face à une joueuse avec un style différent qui frappe vraiment fort. »

« Il y avait des choses à améliorer de mon côté, en particulier le service. Physiquement, cela allait, a-t-elle continué. Je ne suis pas du genre à me trouver des excuses à ce niveau-là. C'est bien que de nouvelles joueuses émergent. C'est motivant. J'aime les défis et j'aime me frotter aux meilleures. Garbine a été excellente aujourd'hui. »

L'Espagnole l'a emporté en utilisant les armes favorites de son adversaire : le service, le coup droit et la prise de risque.

Dès le début du match, elle a refusé de laisser l'initiative à l'Américaine. Elle a attaqué sur les secondes balles adverses et évité de se faire agresser sur les siennes, quitte à commettre des doubles fautes (9).

« C'était important d'être devant, car Serena est très puissante », a-t-elle expliqué.

Muguruza a conclu à sa cinquième balle de match, sur son service, en faisant preuve d'une grande solidité mentale. Au jeu précédent, elle avait manqué quatre occasions.

À Roland-Garros, elle en est à deux victoires à zéro contre Williams. C'est à Paris qu'elle s'était révélée au grand public en éliminant l'Américaine dès le deuxième tour en 2014.

Sa carrière a vraiment décollé à partir de l'été 2015. Finaliste à Wimbledon, victorieuse à Pékin et demi-finaliste du Masters, elle avait bondi de la 20e place à la WTA au top 4.

Son début de saison avait pourtant été difficile. Elle jouait à Roland-Garros sa première finale de l'année et n'avait atteint sa première demie qu'à Rome, mi-mai.

Elle est la deuxième Espagnole à s'imposer dans les Internationaux de France chez les dames après Arantxa Sanchez Vicario, trois fois lauréate (1989, 1994, 1998).

La dernière à avoir joué la finale était Conchita Martinez en 2000.

Les dix dernières finales de Roland-Garros :

2016 : Garbine Muguruza (ESP) bat Serena Williams (USA) 7-5, 6-4
2015 : Serena Williams (USA) bat Lucie Safarova (CZE) 6-3, 6-7 (2/7), 6-2
2014 : Maria Sharapova (RUS) bat Simona Halep (ROU) 6-4, 6-7 (5/7), 6-4
2013 : Serena Williams (USA) bat Maria Sharapova (RUS) 6-4, 6-4
2012 : Maria Sharapova (RUS) bat Sara Errani (ITA) 6-3, 6-2
2011 : Li Na (CHN) bat Francesca Schiavone (ITA) 6-4, 7-6
2010 : Francesca Schiavone (ITA) bat Samantha Stosur (AUS) 6-4, 7-6
2009 : Svetlana Kuznetsova (RUS) bat Dinara Safina (RUS) 6-4, 6-2
2008 : Ana Ivanovic (SRB) bat Dinara Safina (RUS) 6-4, 6-3
2007 : Justine Henin (BEL) bat Ana Ivanovic (SRB) 6-1, 6-2

Une première depuis 1990

Pour la première fois 1990, des Espagnols ont remporté le titre du double masculin.

Feliciano et Marc Lopez ont conquis leur premier trophée majeur en double samedi enlevant la finale aux dépens des Américains Bob et Mike Bryan en trois manches de 6-4, 6-7 (6/8), 6-3.

Sergio Casal et Emilio Sanchez avaient été les derniers Espagnols à l'emporter, il y a 26 ans.

Cette défaite des frères Bryan a permis au Français Nicolas Mahut de devenir lundi le nouveau numéro 1 mondial du double, une première pour un Français depuis Yannick Noah en 1986.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine