Gordie Howe, ancienne gloire de la Ligue nationale de hockey, est mort à l'âge de 88 ans vendredi matin. On le surnommait « Monsieur Hockey ».

Son fils Murray a déclaré à The Associated Press que son père était mort de « vieillesse. »

Gordie Howe avait passé les dernières années de sa vie à tenter de se frayer un chemin au milieu des contrecoups de deux accidents vasculaires cérébraux (AVC) qu'il a subis à l'automne 2014.

Le deuxième AVC l'avait privé de l'usage de son bras droit et de sa jambe droite. Il souffrait également de difficultés d'élocution.

Il avait été hospitalisé en décembre 2014 alors qu'il était inconscient. Sa famille, pour aider au rétablissement de l'ex-joueur de hockey, avait alors décidé d'entreprendre un traitement expérimental à base de cellules souches non approuvé au Canada et aux États-Unis.

Né à Floral en Saskatchewan le 31 mars 1928, Howe a hérité de ce surnom en raison de ses innombrables exploits.

Mais aussi de sa durabilité et de son impact sur le sport au Canada et aux États-Unis.

Howe est le seul à avoir joué dans la LNH dans cinq décennies différentes, soit de 1946 à 1971, puis en 1979 et 1980.

En 32 saisons complètes chez les professionnels, dont 26 dans la LNH, Howe a disputé 2187 matchs de saison, totalisé 975 buts et 1383 mentions d'aide.

À ce dossier s'ajoutent 231 points, dont 96 buts, en 235 parties des séries éliminatoires. Il a pris sa retraite des Red Wings en 1971.

Deux ans plus tard, il a effectué l'un des retours sportifs les plus remarqués.

À 45 ans, il a porté les couleurs des Aeros de l'Association mondiale, où il a joué aux côtés de ses deux fils Mark et Marty.

Un phénomène unique

Puis, en 1979, à l'âge improbable de 51 ans, un record, Gordie Howe, avec ses fils, s'est joint aux Whalers de Hartford dans la Ligue nationale.

L'équipe a atteint les séries éliminatoires. « Grand-papa », comme certains aimaient l'appeler, a joué les 70 matchs de saison en plus d'atteindre le premier tour des séries.

Ce deuxième volet de sa carrière s'est terminé en 1980.

Howe a disputé un dernier match professionnel le 3 octobre 1997 avec les Vipers de Détroit dans la Ligue internationale.

Il n'a effectué qu'une seule présence sur la glace, mais ça a été suffisant pour faire de cet incomparable athlète l'unique hockeyeur à avoir joué sur la scène professionnelle dans six décennies consécutives.

En 25 ans à Détroit, l'ex-capitaine des Wings a gagné quatre Coupes Stanley (1950, 1952, 1954 et 1955), six trophées Hart, remis au joueur le plus utile de la LNH, et six trophées Art-Ross, comme meilleur pointeur du circuit.

Il a été nommé 21 fois dans des équipes d'étoiles, dont 12 fois dans la première.

Au terme de son long parcours, il aura totalisé 1850 points, dont 801 buts.

À l'époque, Gordie Howe était considéré comme un géant à 1,85 m (6 pi 1 po) et 93 kg (205 lb). Malgré un tempérament assez calme.

Il est encore à ce jour reconnu comme l'un des joueurs les plus robustes de tous les temps. « Monsieur Elbow » savait sortir le coude et livrer une bonne bagarre.

La grande rivalité

À l'époque des six équipes, dans les années 50, la grande rivalité entre le Canadien et les Red Wings était largement alimentée par une grande question.

Lequel des numéros 9 était le meilleur. Maurice Richard ou Gordie Howe? Les deux légendes se vouaient une admiration sans bornes.

Howe a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1972.

Il laisse dans le deuil ses quatre enfants, Marty, Mark, Cathy et Murray. Ce dernier est seul de ses fils à ne pas avoir joué au hockey professionnel, choisissant plutôt de devenir un médecin.

L'épouse de Howe, Colleen, avec laquelle il a été marié pendant plus de 50 ans et qui a été sa gérante d'affaires, est décédée en mars 2009.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine