Des employés de l'aéroport international James Armstrong Richardson de Winnipeg sont en grève depuis la rupture des négociations collectives lundi matin.

L'arrêt de travail qui regroupe 150 personnes - employés administratifs, travailleurs spécialisés et responsables de l'entretien des pistes - a commencé à 3 h.

Après sept jours de négociations avec un médiateur nommé par le gouvernement fédéral, la direction de l’aéroport a déposé une offre finale qui était loin de répondre aux besoins des travailleurs, selon l’Union canadienne des employés des transports (UCET). Les syndicats l’ont donc rejetée.

Les employés, qui sont également représentés par l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), sont sans contrats depuis le 30 juin 2016.

L’aéroport assure que ses services sont maintenus comme d'habitude, malgré le piquetage.

Plus d'articles

Commentaires