Retour

Harper maintient son moratoire sur les nominations au Sénat

Le premier ministre Stephen Harper ne compte pas pourvoir les 22 postes vacants de sénateurs, forçant ainsi les provinces à mettre en œuvre elles-mêmes un plan de réforme du Sénat.

De passage en Saskatchewan, Stephen Harper a insisté sur le fait que le Sénat a besoin d'être réformé, sinon aboli, une position que partage une majorité de Canadiens, selon lui.

Le gouvernement fédéral maintient un moratoire depuis deux ans et demi concernant les nouvelles nominations au Sénat. Aucun sénateur n'a été nommé depuis.

Cette position a pour avantage d'économiser des millions, mais aussi de forcer les provinces à se pencher sur la question, croit M. Harper.

Le premier ministre saskatchewanais Brad Wall a réitéré qu'il partage la position de son homologue fédéral sur la question et il espère que les autres provinces et territoires iront de l'avant pour proposer une réforme.

Le Sénat n'est pas fonctionnel présentement, selon le Québec. Le ministre québécois responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, a indiqué dans un communiqué que sa province compte faire valoir ses propres enjeux si une discussion sur la réforme du Sénat est engagée avec les provinces et le fédéral.

« La question de la spécificité du Québec ou celle du droit de retrait avec compensation de programmes fédéraux, par exemple, devront faire partie de ces pourparlers », a-t-il souligné.

Visite de zones incendiées à La Ronge

Le premier ministre Stephen Harper s'est rendu en matinée à La Ronge, dans le nord de la province, en compagnie de Brad Wall pour rencontrer des pompiers qui ont combattu les feux de forêt des dernières semaines et des dirigeants du Nord saskatchewanais.

Les deux politiciens ont tenu à remercier tous ceux qui ont combattu les feux de forêt des dernières semaines dont les dommages sont estimés à 100 millions de dollars par la province, pour le moment.

Plus de13 000 personnes ont été forcées de quitter leur domicile dans le nord de la Saskatchewan en raison des feux de forêt cette année. Il s'agit de la plus importante évacuation de l'histoire de la province, selon la Croix-Rouge canadienne. Des membres des Forces armées canadiennes ont été déployés pour lutter contre les feux de forêt.

M. Harper a souligné que son gouvernement est prêt à venir en aide à toute province ou territoire pour lutter contre les feux de forêt. Il s'est d'ailleurs rendu hier en Colombie-Britannique sur des lieux ravagés par les feux de forêt.

Stephen Harper a déjà affirmé qu'une fois les feux éteints en Colombie-Britannique et en Saskatchewan, les responsables devront s'asseoir pour déterminer ce qui peut être fait pour mieux partager les ressources et circonscrire les incendies qui ont dévasté les deux provinces au cours de l'été.

Le premier ministre Brad Wall et son homologue de la Colombie-Britannique Christy Clark ont réclamé une stratégie pancanadienne de lutte contre les feux de forêt. Ils ont demandé notamment que les Forces canadiennes soient formées adéquatement à l'échelle du pays pour combattre les incendies.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine