Retour

Harper promet 100 millions pour le secteur manufacturier

Le chef conservateur continue son opération séduction auprès des régions qui vivent du secteur manufacturier, durement éprouvé au cours des dernières années.

De passage dimanche à Windsor, au coeur de l'industrie automobile ontarienne, Stephen Harper s'est engagé à créer, s'il est réélu, un nouveau fonds pour le développement de nouvelles technologies de fabrication dans le secteur manufacturier.

Le fonds sera doté d'une enveloppe de 100 millions de dollars sur 5 ans, mais l'argent ne serait toutefois accessible qu'à partir de 2017-2018.

Les sommes serviront aux grandes entreprises privées qui travaillent avec des petites et moyennes entreprises et des établissements d'enseignement pour commercialiser un projet ou une idée.

Selon M. Harper, cet engagement va permettre au secteur manufacturier de « rester concurrentiel sur le marché mondial ».

Mais à l'extérieur de la salle où le chef conservateur faisait son annonce, des dizaines de chômeurs de l'industrie automobile ne voyaient pas les choses du même oeil et manifestaient pour dénoncer ses politiques. Plusieurs manifestants accusent M. Harper de les avoir laissés tomber.

Questionné sur les doléances des manifestants, Stephen Harper a affirmé que son gouvernement avait agi lors de la crise économique afin de sauver le secteur automobile.

Plus d'articles

Commentaires