Retour

Harper s'adresse aux immigrants voulant une reconnaissance de leurs compétences

Le chef du Parti conservateur, Stephen Harper, promet de faciliter la reconnaissance des titres de compétences étrangers des immigrants, s'il est réélu le 19 octobre prochain.

Les conservateurs doubleraient la valeur du Programme de prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers, pour accorder 20 000 nouveaux prêts au cours des cinq prochaines années.

Dans le dernier budget, les conservateurs ont annoncé qu'ils faisaient de ce Programme, qui était d'abord un projet pilote, un programme permanent. Ils le finançaient à hauteur de 35 millions de dollars sur cinq ans, une somme qui passerait donc à 70 millions avec la nouvelle promesse électorale.

De plus, M. Harper a promis qu'il collaborerait avec les provinces et territoires pour que la durée du processus d'accréditation passe d'un an à deux mois, pour les professions très recherchées.

Le chef conservateur a expliqué que les frais encourus pour de la formation et des examens de compétence peuvent atteindre jusqu'à 25 000 $. Les néo-Canadiens ne peuvent pas obtenir un prêt personnel, parce qu'ils n'ont pas de dossier de crédit, ou ne sont pas admissibles à un prêt étudiant.

« Sans les permis et les attestations appropriés, un trop grand nombre de nouveaux Canadiens se retrouvent sous-employés ou, peut-être, sans travail. Leur talent et leurs compétences ne sont pas mis à profit. »

Stephen Harper se trouvait dans la circonscription de Markham-Unionville, au coeur de la région du « 905 », où habitent de nombreux immigrants et où les conservateurs ont raflé 23 des 24 sièges en jeu lors du scrutin de mai 2011. Seule la circonscription de Markham-Unionville avait voté pour le libéral John McCallum, qui brigue de nouveau les suffrages cette année.

Pour voir cette fiche de circonscription sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine