Retour

Hillary Clinton refuse un 10e duel avec Bernie Sanders

Les Américains devront se passer d'un dixième et ultime duel télévisé entre les deux candidats à l'investiture démocrate. Hillary Clinton, dont l'avance est considérée insurmontable, a fait savoir dimanche soir qu'elle refusait de croiser le fer à nouveau avec Bernie Sanders, dans le cadre d'un débat que voulait organiser le réseau Fox.

« Nous pensons que le temps de Hillary Clinton est mieux employé à faire campagne et à rencontrer directement les électeurs en Californie pour préparer la campagne de l'élection générale qui permettra de garantir que la Maison-Blanche reste entre les mains des démocrates », a expliqué lundi soir sa porte-parole, Jennifer Palmieri.

Le sénateur du Vermont, qui tire largement de l'arrière, s'est dit « déçu, mais pas surpris » que l'ex-secrétaire d'État n'ait pas envie de débattre « avant la primaire la plus importante du processus de nomination », soit celle prévue le 7 juin en Californie. Les électeurs de cinq États se prononceront au même moment.

M. Sanders, qui perd l'occasion de s'adresser à des millions d'électeurs, a pour sa part déploré que Mme Clinton renie un engagement pris précédemment. En février, les deux candidats s'étaient entendus pour débattre à quatre autres reprises. Trois d'entre eux ont eu lieu depuis; celui de Fox aurait été le quatrième.

« Je suggère à [Hillary] Clinton de ne pas être si présomptueuse et de croire qu'elle est assurée de la victoire », a ajouté M. Sanders. « Au cours des dernières semaines, les gens de l'Indiana, de la Virginie-Occidentale et de l'Oregon ont été d'avis contraire. »

Pour remporter la course à l'investiture avant la convention démocrate qui aura lieu fin juillet, un candidat doit obtenir l'appui de 2383 délégués.

Or, Mme Clinton a l'appui de 2293 délégués, selon un décompte effectué par le New York Times, soit 1768 délégués commis d'office et 525 superdélégués [nommés par le parti, mais libres de leur allégeance, NDLR]. M. Sanders a, de con côté, 1533 délégués.

Soucieux de ménager une place à M. Sanders en vue de l'élection présidentielle, le Parti démocrate a pour sa part annoncé lundi qu'il jouera un rôle important dans le processus d'écriture du programme du parti.

Il pourra nommer 5 des 15 membres du comité qui sera chargé de rédiger ce programme lors de la convention. Mme Clinton en nommera six, les quatre autres étant désignés par le Comité national démocrate.

Le parti a déclaré que cette répartition est fondée sur le résultat des votes par États jusqu'à présent, « dans un effort pour en faire le processus le plus démocratique et le plus ouvert de l'histoire. »

Les derniers affrontements dans le camp démocrate se déroulent alors que la course est terminée chez les républicains.

Depuis le désistement de tous ses adversaires, le milliardaire Donald Trump s'affaire à se réconcilier avec des ténors du parti afin de présenter un front uni en vue de l'élection présidentielle du 8 novembre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine