Retour

Hydro-Québec signe une entente commerciale majeure avec l'Ontario

Québec et Queen's Park ont confirmé vendredi la conclusion d'un accord en vertu duquel l'Ontario achètera pendant sept ans des surplus d'électricité d'Hydro-Québec. Pour la société d'État, il s'agit de la plus importante entente commerciale des 15 dernières années, tant pour la valeur du contrat que pour la quantité d'énergie totale échangée.

À compter du mois de décembre, Québec fournira à l'Ontario 14 térawattheures d'énergie d'ici 2023, à raison de 2 TWh par année. Cela se traduira par des revenus annuels de 100 millions de dollars pour la société d'État.

Cette énergie s'ajoutera à celle qu'Hydro-Québec s'est déjà engagée à vendre à l'Ontario en vertu de contrats précédents.

Le tarif auquel elle sera vendue n'a toutefois pas été pas dévoilé, l'entente incluant une clause de confidentialité. La première ministre ontarienne Kathleen Wynne affirme que son gouvernement économisera 70 millions sur sept ans.

Cette entente permettra à la société d'État d'écouler une partie de ses importants surplus d'énergie.

L'Ontario, qui a entrepris récemment un vaste projet de rénovation de ses centrales nucléaires, aura besoin ces prochaines années d'acheter davantage d'énergie produite à l'extérieur de ses frontières pour compenser la fermeture temporaire de certains de ses réacteurs.

À l'heure actuelle, environ 60 % de l'énergie consommée en Ontario est issue de la filière nucléaire.

Au début de l'année, l'Ontario Power Generation avait annoncé la rénovation de quatre réacteurs nucléaires à sa centrale de Darlington au coût de 12,8 milliards de dollars. L'année précédente, la province avait aussi annoncé qu'elle rénoverait la centrale nucléaire Bruce à Kincardine, à compter de 2020.

Toujours en vertu de ce contrat, l'Ontario mettra à la disposition du Québec 500 mégawatts de puissance en période de pointe hivernale. Cela se traduira par des économies de quelque 50 millions par année pour la société d'État.

Alors que l'Ontario connaît sa plus forte demande en puissance en période estivale, Hydro-Québec se trouve souvent en déficit de puissance pendant les grands froids hivernaux. La société d'État québécoise est alors forcée de s'approvisionner en énergie sur le marché du court terme, souvent à fort prix.

Selon ce nouveau contrat, elle pourra toutefois compter sur une marge de manoeuvre additionnelle en période hivernale.

L'entente a été signée par Hydro-Québec et par l'Independant Electricity System Operator de l'Ontario, en compagnie des premiers ministres Philippe Couillard et Kathleen Wynne, dont les gouvernements ont tenu un conseil des ministres conjoint vendredi à Toronto.

Au total, les deux gouvernements ont conclu sept ententes, dont l'une prévoit l'installation de plusieurs bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques le long de l'autoroute 401, qui relie Montréal à Toronto.

Avec les informations d'Hugo Lavallée

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque