Retour

Hydrocarbures : le PQ souhaite que le BAPE se penche sur la filière gaspésienne

Le Parti Québécois demande que le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) mène des consultations génériques sur la filière des hydrocarbures en Gaspésie.

Un texte de Félix Morrissette-Beaulieu

Lors d'un point de presse à Québec, le député de Bonaventure, Sylvain Roy, a rappelé que les résultats d'un sondage de la MRC Côte-de-Gaspé révélaient que les Gaspésiens veulent en savoir davantage sur l'exploitation d'hydrocarbure dans leur région.

« Ce dont on a besoin en Gaspésie, c'est d'une information fiable, concrète, efficace pour ensuite prendre une décision collective. Si, par les consultations, on nous démontre que ça n'a pas de bon sens, les Gaspésiens sont assez intelligents pour comprendre ».

Trois projets d'hydrocarbures sont actuellement en développement en Gaspésie, soit le projet Galt, Haldimand et Bourque.

Une approche globale

Des consultations génériques permettraient au BAPE de mener des consultations sur plusieurs aspects de l'exploitation d'hydrocarbure en Gaspésie, dont les modes d'extractions, les retombées économiques et les impacts environnementaux, croit Sylvain Gaudreault, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'environnement et de lutte contre les changements climatiques.

« Un BAPE générique, c'est beaucoup plus large », croit-il.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, demande lui aussi depuis plusieurs années que le BAPE se penche sur certains projets d'exploitation d'hydrocarbure en Gaspésie.

Une rencontre attendue

L'opposition officielle dénonce également que le ministre responsable de la Gaspésie, Pierre Moreau, n'ait toujours pas rencontré les élus régionaux à ce sujet alors qu'il avait promis de le faire avant le 1er mars.

« On est rendu le 5 mars et la rencontre entre les élus de la Gaspésie et le ministre Moreau n'a jamais eu lieu », indique M. Gaudreault.

Par courriel, le gouvernement indique qu'une rencontre entre des fonctionnaires du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles et les élus de la MRC de Côte-de-Gaspé est prévue mercredi dans le but de tenir une séance d'information. Le ministère répondra à ce moment aux questions des élus, peut-on lire.

Le gouvernement ajoute que, contrairement à ce que prétend le PQ, plusieurs élus sont en faveur de l'exploitation d'hydrocarbures et d'une réglementation plus sévère.

Environnement Vert Plus satisfait

Le groupe écologiste se réjouit de la demande du PQ. Environnement Vert Plus était sur le point de faire une demande similaire, indique son porte-parole, Pascal Bergeron.

« C'est super important de tenir un BAPE générique sur la filière avant d'examiner des projets particuliers parce que, avant de savoir si l’on veut un projet ou pas, on doit se demander si l’on veut ce type d'occupation du territoire en Gaspésie ».

Chaque projet, individuellement, peut avoir certaines conséquences mais l'ensemble des projets a aussi un impact », ajoute-il.

Ce type de consultations est idéal pour évaluer les impacts des projets pétroliers, selon M. Bergeron.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards