Retour

Innocentez Louis Riel, demande la Société franco-manitobaine

La Société franco-manitobaine (SFM) a remis une lettre à la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, pour demander à son gouvernement d'innocenter Louis Riel. L'organisme espère que cette tentative sera fructueuse cette fois en raison de la volonté du gouvernement fédéral de se réconcilier avec les Premières Nations et les Métis.

Cette lettre a été rédigée par un comité mis sur pied par la SFM à la suite d'une demande de l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba. Selon le président de ce comité, Daniel Boucher, la réponse du gouvernement a été très positive lors de la réception de la lettre. Le gouvernement canadien ne s'est toutefois pas encore engagé à blanchir le chef métis.

Daniel Boucher affirme que l'exonération de ce personnage marquant de l'histoire canadienne est avant tout une question de fierté et non de compensation financière. Il estime que c'est aussi pour écrire une histoire plus juste de Louis Riel et lui donner ainsi qu'aux Métis la reconnaissance qui leur est due.

Pour la cinéaste métisse Janelle Wookey, il est plus que temps que Louis Riel bénéficie d'une telle exonération. Elle affirme qu'au sein de la communauté métisse, il est vu comme un héros qui s'est battu pour les droits de ces contemporains. Innocenter cette personne permettrait de changer la compréhension que les Canadiens ont de lui puisque certaines personnes le considèrent encore comme un rebelle.

Janelle Wookey espère que le gouvernement fédéral ira de l'avant, mais elle souligne que ce n'est pas d'hier que la communauté essaie d'obtenir cette exonération.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine