Retour

Inondations : le N.-B. lance un programme d’aide financière

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick demandera l'aide du gouvernement fédéral afin de lancer le programme d'aide financière en cas de catastrophe pour les individus, les petites entreprises et les municipalités qui subissent des dommages en lien avec les inondations printanières.

« Il est devenu clair que nous allons dépasser le seuil des dommages requis pour demander une aide financière fédérale en cas de désastre », a lancé le premier ministre Brian Gallant lors d’un point de presse mercredi après-midi.

Brian Gallant assure avoir avisé le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de cette démarche.

Il encourage les Néo-Brunswickois qui subissent des dommages liés aux inondations à contacter Services Nouveau-Brunswick pour savoir à quel type d’aide ils sont admissibles.

Certaines conditions s’appliquent

Le montant maximal accordé aux propriétés privées est de 160 000 dollars et de 500 000 dollars pour les petites entreprises et les organismes à but non lucratif.

L’aide n’est pas disponible pour les propriétés récréatives, selon les critères du programme fédéral, assure Brian Gallant.

Les résidents touchés par les inondations ont aussi droit à certains services complémentaires. Par exemple, les frais seront levés pour les tests des puits d’eau, les permis d’électricité et la collecte des débris d’inondations.

Les résidents et les petites entreprises qui sont admissibles à cette aide doivent toutefois payer une franchise : 1000 dollars pour les propriétaires fonciers et 5000 dollars pour les petites entreprises. Cette franchise est levée pour les personnes dépendant des services sociaux et possiblement pour ceux qui font face à de graves difficultés financières.

Le gouvernement demande d’abord aux citoyens de contacter leur compagnie d’assurance, de s’assurer de conserver les factures associées aux dommages et de prendre des photos.

L’aide des Forces armées canadiennes : une possibilité selon Brian Gallant

Plus tôt dans la journée, le ministre fédéral de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a évoqué qu’il était prêt à envoyer les Forces armées canadiennes dans les régions du pays affectées par les inondations.

Questionné sur cette possibilité lors du point de presse de mercredi après-midi, Brian Gallant a affirmé que, comme lorsde la crise du verglas 2017 dans la Péninsule acadienne, le gouvernement du Nouveau-Brunswick sera prêt à demander cette aide si elle devient nécessaire.

Cependant, cette aide n’est pas requise pour l’instant. « Il y a beaucoup de ressources dévouées à la situation. Pour le moment, nous avons les ressources adéquates pour la tâche qui se présente à nous, mais nous surveillons constamment la situation », assure Greg McCallum, de l’OMU.

Plus d'articles