Retour

Interceptées pour s'être promenées seins nus à vélo

Trois soeurs de Kitchener veulent porter plainte après s'être faites intercepter par un policier lors d'une balade à vélo. Selon elles, l'agent de la police régionale de Waterloo a interrompu leur promenade parce qu'elles avaient la poitrine nue.

Tameera, Nadia et Alysha Mohamed racontent qu'elles ont enlevé leur chandail, vendredi soir, dans le centre-ville de Kitchener parce qu'il faisait chaud.

Elles ajoutent que les commentaires du public qu'elles entendaient étaient surtout positifs, jusqu'à ce qu'un agent les arrête sur la rue Shanley.

D'après leur témoignage, le policier leur aurait demandé de remettre leurs vêtements. La loi ontarienne permet cependant aux femmes de se promener torse nu dans les endroits publics.

De son côté, la police régionale de Waterloo confirme qu'un incident impliquant trois femmes aux seins nus et un agent est survenu vendredi soir.

Le corps policier refuse cependant de commenter l'affaire, en ajoutant qu'une révision interne a été enclenchée.

« La loi indique que si une femme veut se promener torse nu, c'est son droit de le faire », a souligné le sergent-chef Michael Haffner.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine