L'ouragan de catégorie 4 a touché l'archipel des Keys à l'extrême sud de la Floride vers 7 h dimanche, avec des vents de 215 km/h qui pourraient causer d'importants dommages.

Le mur de l'oeil de l'ouragan, là où les vents sont les plus forts, a frappé de plein fouet l'île de Key West dimanche matin, a indiqué le Centre américain des ouragans (NHC).

Le NHC prévient qu'Irma demeurera très puissant à mesure où il se déplacera dans les Keys puis vers la côte ouest de la Floride.

Irma, qui s'est renforcé dans la nuit en catégorie 4, se déplace lentement vers la côte ouest de la Floride continentale à 15 km/h.

« Ceci est une situation extrêmement dangereuse et mortelle », a martelé le centre météo de Key West, enjoignant ceux qui n'avaient pas évacué de se mettre à l'abri « maintenant pour sauver votre vie ».

Les autorités ont appelé à maintes reprises tous les habitants de l'archipel des Keys, très basses sur l'eau, à évacuer les îles. Malgré ces appels, la police de Key West a indiqué que 500 personnes ont ignoré l'ordre d'évacuation et sont actuellement hébergées dans un refude de dernier recours.

La trajectoire de l'ouragan a été revue samedi. Il s’est déplacé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest par rapport à la trajectoire initialement prévue depuis qu'il a quitté l'île de Cuba. Ce décalage a d’importantes conséquences sur l’endroit et le moment où Irma touchera terre, selon le Centre national des ouragans (NHC).

Après s’être déchaîné sur la région des Keys, Irma mettra le cap sur le nord. L’ouragan pourrait toucher durement les villes de Sarasota, St. Petersburg et Tampa Bay.

Dans le cas de Tampa, il s’agirait de son premier ouragan majeur depuis 1921, explique le porte-parole du NHC, Dennis Feltgen.

Ce virage a pris par surprise plusieurs résidents et entreprises de la côte ouest de la Floride. Plusieurs d’entre eux n’avaient pas placardé leurs résidences ou leurs commerces.

« Pendant cinq jours, on nous a dit qu’Irma passerait sur la côte est et, à 24 heures de son passage, on nous dit que ça s’en vient sur la côte ouest. Je ne sais pas pourquoi les météorologues sont payés », a raconté Jeff Beerbohm, un entrepreneur de 52 ans de St. Petersburg.

Le changement de trajectoire de l'ouragan a été constaté sur le terrain par l’envoyé spécial de Radio-Canada à Tampa Bay, Christian Latreille. Hier, il notait que le flot de circulation automobile s’était inversé. Les automobilistes roulaient dorénavant vers l’est, expliquait-il.

Suivez nos envoyés spéciaux en Floride, Catherine Gauthier, Christian Noël et Christian Latreille :

Pour consulter ce fil en version mobile, cliquez ici

Que restera-t-il des Keys?

Le gestionnaire de l’Agence fédérale de gestion des situations d'urgence (FEMA), Brock Long, a déclaré que les citoyens qui n’ont pas quitté les Keys seront laissés à eux-mêmes par les services d’urgence, et ce, tant et aussi longtemps que ceux-ci ne pourront s’y rendre en sécurité.

« Il n’y a aucun endroit sécuritaire dans les Keys », a-t-il indiqué à CNN.

Selon les services météorologiques américains, de 25 à 50 centimètres de pluie sont attendus dans les Keys, dans la péninsule de la Floride et dans le sud-est de la Georgie.

Même si Irma ne doit plus la frapper directement, Miami n’est pas au bout de ses peines, estiment les météorologues. Parce que le diamètre de l’ouragan est vaste – jusqu’à 650 kilomètres, les spécialistes préviennent que des vents violents et de fortes pluies pourraient s’abattre sur la région de Miami. En outre, l’onde de tempête pourrait atteindre de 4 à 6 pieds de hauteur.

La ville de Miami a imposé un couvre-feu jusqu’à 7 h ce matin. Plus de 288 000 clients n'ont plus d'électricité en Floride, selon CNN.

L’ouragan a d’importantes conséquences sur le transport aérien. Plus de 2000 vols qui arrivent ou qui partent de la Floride ont été annulés ce dimanche, d’après le site web FlightAware.com.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine