Retour

Irving Oil et deux de ses filiales poursuivies pour négligence

Irving Oil et deux compagnies affiliées, Highlands Operations Limited et Highland Fuel Delivery sont poursuivies par un homme de Moncton qui affirme avoir été empoisonné au monoxyde de carbone à cause d'un système de chauffage mal installé.

Le cabinet d'avocats Actus Law de Moncton a enregistré la poursuite au nom du plaignant, William Langley.

Selon la poursuite, la négligence de la compagnie a causé des blessures personnelles et le plaignant demande à la cour des dommages et intérêts, sans spécifier de montant.

William Langley affirme qu'il a acheté une maison à Moncton en novembre 2012, après que l'ancien propriétaire eut loué et fait installer une fournaise à l'huile.

Selon les documents de la cour, le plaignant a pris en charge le contrat pour la fournaise et a installé des détecteurs de monoxyde de carbone dans la maison.

La poursuite fait état qu'en 2012, 2013 et 2014, le système de chauffage a commencé à mal fonctionner et que William Langley s'est plaint d'odeurs et/ou de vapeurs dans la maison qui l'ont rendu malade.

La poursuite allègue que malgré des plaintes, rien n'a été fait pour réparer le système.

Les documents rapportent que le 25 janvier 2014, William Langley a été réveillé par le signal du détecteur de monoxyde de carbone. Il a réussi à sortir rapidement de la maison et a ensuite été hospitalisé.

Les documents allèguent que des analyses sanguines ont révélé « un taux anormalement élevé de monoxyde de carbone ».

La cour n'a pas encore annoncé si elle allait entendre la cause.

Plusieurs maux

La poursuite soutient également que William Langley a souffert de plusieurs symptômes, incluant des maux de tête sévères, des infections de sinus récurrentes, des engourdissements sur le dessus de la tête, aux orteils et aux pieds, des problèmes d'audition, de l'insomnie, de la dépression/anxiété, [...] de la fatigue et des étourdissements.

Le document souligne que le Service d'incendie de Moncton a procédé à une inspection de la maison le 7 mai 2014 et a conclu que le système d'aération n'avait pas été installé selon les normes du manufacturier et qu'il était en violation avec le Code national de prévention des incendies.

Le Service d'incendie de Moncton a confirmé qu'une inspection avait été faite à cet endroit, à cette date, mais sans commenter les conclusions de l'inspection.

La poursuite fait aussi état de négligence parce que le système de chauffage n'était pas conforme au Code national de prévention des incendies et aux Normes CSA B139 sur les systèmes d'aération et les standards de l'industrie.

Elle allègue aussi un manquement à fournir une inspection adéquate, l'entretien et la réparation du système de chauffage.

La défense au nom d'Irving Oil a déposé le 1er juin un avis à la Cour du Banc de la Reine disant que la compagnie entendait se défendre face à la poursuite.

Irving Oil n'a pas répondu aux demandes d'entrevue de CBC.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine