Retour

Irving Oil investit 200 M$ dans sa raffinerie de Saint-Jean

Irving Oil a annoncé un investissement de 200 millions de dollars dans un projet de remise en état à sa raffinerie de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. 

Les travaux commenceront le 16 septembre et dureront 60 jours, selon l'entreprise. Près de 3000 travailleurs à temps plein seront nécessaires pour effectuer ces travaux, en plus des employés déjà en poste. L'équivalent de 800 emplois est destiné à des travailleurs spécialisés.

Les travaux, qui s'inscrivent dans l'Opération Faucon, devraient être terminés à la mi-novembre.

« C'est plus qu'un investissement dans la raffinerie, c'est un investissement dans les gens de chez nous et dans notre région, un projet majeur qui illustre l'engagement à long terme d'Irving Oil envers l'avenir économique de Saint-Jean, du Nouveau-Brunswick et du reste du Canada atlantique », a déclaré le président d'Irving Oil, Ian Whitcomb. 

L'entreprise évalue que ces travaux pourraient créer des retombées économiques directes de 27 millions de dollars pour la région de Saint-Jean.

Il s'agit du plus gros projet d'entretien de l'histoire de la raffinerie de Saint-Jean, construite il y a 91 ans. Irving Oil exploite la plus importante raffinerie au pays. Elle produit plus de 320 000 barils par jour.

Une annonce qui fait sourire

Les travaux d'entretien seront entièrement payés par Irving Oil sans la participation des gouvernements. 

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick Brian Gallant a souligné que cette annonce s'inscrivait dans l'effort du gouvernement de créer des emplois en province. M. Gallant se réjouit de voir le secteur privé contribuer de cette manière à la création d'emplois.

Notons que 120 millions de dollars seront dépensés pour les matériaux, alors que 80 millions de dollars seront consacrés aux salaires des travailleurs.

« Il n'y a aucun doute que nous sommes très fiers de voir la création de 3000 emplois. Ça va stimuler l'économie et ça va avoir un impact dans la région et partout en province », a déclaré M. Gallant.

En ce qui a trait à la durée des travaux, soit environ deux mois, le premier ministre affirme que « le verre est à moitié rempli » puisqu'il s'agit d'un « investissement majeur » que l'entreprise fait pour pouvoir apporter des changements rapides à la raffinerie.

« Il faut mettre en perspective, il va y avoir 3000 personnes qui vont travailler pendant deux mois et qui vont pouvoir dépenser de l'argent ici dans la région et partout dans la province pendant deux mois. Je ferais l'argument aussi [qu'ils le feront] par la suite, parce que les gens vont avoir de l'argent pour investir », soutient M. Gallant.

Pour sa part, le maire de Saint-Jean était tout sourire à la suite de l'annonce de Irving Oil, jeudi matin. Mel Norton affirme qu'il s'agit certainement d'une annonce positive pour la création d'emploi, mais c'en est une meilleure pour les retombées économiques

« C'est une opportunité pour les travailleurs d'améliorer leur qualification et leur expérience pour des projets futurs », a déclaré M. Norton.

Saint-Jean se prépare à accueillir le pipeline?

Le premier ministre Gallant n'a pu s'empêcher de réitérer son appui au projet d'oléoduc Énergie Est. Il soutient que les travaux d'entretien sont nécessaires, mais qu'ils tombent également bien dans son agenda.

La raffinerie de Saint-Jean assure que ce ne sont que des travaux d'entretien, mais qu'elle espère que l'oléoduc se rendra jusqu'au Nouveau-Brunswick et que quand le projet se réalisera, elle sera prête.

Plus d'articles

Commentaires