Retour

« J'ai prié pour ne pas être élu », dit Richard Bergeron

Richard Bergeron, qui a s'est joint à l'Équipe Denis Coderre l'an dernier, se réjouit de la victoire lors des élections municipales de dimanche de Projet Montréal, parti qu'il a créé en 2004.

« Quand j’ai compris que Valérie plante deviendrait mairesse et qu’il y avait un vent de changement qui semblait porter Projet Montréal au pouvoir, je me suis mis à prier pour ne pas être élu, pour me sortir de ce jeu-là, parce que j’étais content que Projet Montréal prenne le pouvoir », a déclaré Richard Bergeron au micro d’Annie Desrochers au 15-18 sur ICI Radio-Canada Première.

Rapprochement avec Projet Montréal

« Moi, dans l’opposition face à Projet Montréal, voyons, ça n’a aucun sens. D’un autre côté, me faire élire et être transfuge dans l’autre sens, non, trop compliqué », a jugé M. Bergeron. « Je me sors du jeu, c’est mieux, puis que je me rends disponible après. Alors voilà la situation dans laquelle je me trouve aujourd’hui ».

Le fondateur de Projet Montréal et candidat défait dans Ville-Marie affirme n'avoir pratiquement pas fait campagne, « sauf la petite sortie que l’on a faite à trois jours du vote, quand il était trop tard et disons que c’était le service minimum à faire pour cette campagne-là ».

Il affirme avoir démissionné de Projet Montréal parce qu'il était certain que le parti ne prendrait le pouvoir tant qu'il serait à sa tête, ce que certains lui avaient prédit, selon lui. « Après trois campagnes à la mairie, j’ai compris qu’ils avaient raison et j’ai annoncé mon départ », relate-t-il.

Richard Bergeron a tenté sa chance comme maire de Montréal en 2005, 2009 et 2013, terminant troisième chaque fois.

Il avoue qu'il vivait un deuil à l'idée de quitter la Ville de Montréal et que la rencontre avec Denis Coderre lui a donné la chance, depuis trois ans, de faire avancer des dossiers qui lui tenaient très à cœur et il se dit assez heureux de son bilan.

Il admet que personne n'aurait pronostiqué il y a un mois une telle issue à ces élections municipales, pas même lui.

« Tout le reste a été à la hauteur, cela a même été crescendo. Puis, on a tous découvert ensemble une dénommée Valérie Plante. Moi, j’étais content de cela. D’ailleurs, j’ai eu la chance de la croiser durant la campagne à quelques reprises et je lui ai dit des bons mots dans le creux de l’oreille : "Tu es en train de te révéler Valérie. En tout cas, moi, je te découvre et c’est extraordinaire" », dévoile M. Bergeron

Ce dernier ne nie pas souhaiter un rapprochement avec Projet Montréal, même après avoir qualifié le parti de radical et d'extrémiste, à quelques jours du scrutin. Il se justifie en disant que ce qui le préoccupe dans le programme de Projet Montréal, c'est qu'il n’y ait plus de développement au centre-ville dans les prochaines années.

Il ajoute qu'il « fallait que je fasse un service minimum comme candidat dans une équipe ». Il reconnaît avoir parlé assez durement, mais assure que c’est un jeu qui se joue à deux et qu’il a fait face à de nombreux commentaires assez virulents sur sa personne.

Il espère aujourd'hui avoir l'occasion de contribuer d'une manière ou d'une autre au parti qu'il a fondé et dit se mettre au service de Montréal. « J’ai 62 ans, je dois me trouver un job ».

Au lendemain de sa défaite de 2013, il avait annoncé qu'il quittait la direction de Projet Montréal, sans pour autant céder son siège à sa colistière, Janine Krieber, élue dans le district de Saint-Jacques, dans l'arrondissement de Ville-Marie.

Un an plus tard, M. Bergeron acceptait l'invitation de Denis Coderre et intégrait le comité exécutif au sein duquel il était responsable de la stratégie pour le centre-ville.

Puis, en novembre 2016, il se joignait officiellement au parti du maire sortant dans l'espoir d'être réélu comme conseiller municipal dans le district de Saint-Jacques.

Or, M. Bergeron a été défait et récolte 45,64 % du vote, contre 52,31 % pour Robert Beaudry, de Projet Montréal.

Il a depuis effacé toutes traces de son passage dans l'Équipe Coderre sur son profil Facebook.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine