Retour

« Je ne sais pas pourquoi quelqu’un lui ferait cela », dit la mère de la petite Hailey

La mère de l'enfant portée disparue puis tuée en Alberta s'est exprimée pour la première fois mercredi sur la mort de sa petite fille, Hailey Dunbar-Blanchette.

« Je ne sais pas pourquoi quelqu'un lui ferait cela », a confié Cheyenne Dunbar, âgée de 20 ans. « La dernière fois que j'ai vu Hailey, c'était il n'y a pas si longtemps. Je m'organisais pour la revoir », a ajouté la mère, tout en disant avoir eu une relation à l'amiable avec le père de la fillette au sujet de sa garde.

Elle a indiqué qu'elle recevait beaucoup de soutien pour faire face à cette tragédie.

La Gendarmerie royale du Canada a porté des accusations en lien avec la mort de Terry Blanchette, le père, et de Hailey Dunbar-Blanchette lundi à Blairmore dans le sud de l'Alberta.

Le corps de la petite Hailey a été retrouvé mardi dans une zone rurale de Blairmore, mettant ainsi fin à l'alerte Amber déclenchée lundi après la découverte du cadavre de son père Terry Blanchette dans une résidence de la même communauté. Un homme de 22 ans, Derek Saretzky, doit répondre à deux chefs d'accusation de meurtre prémédité et d'indignité envers un cadavre humain dans cette affaire.

Cheyenne Dunbar, une résidente d'Edmonton, a dit qu'elle était amie avec l'accusé lorsqu'elle vivait à Crowsnest Pass, la municipalité comprenant Blairmore. « Nous étions juste des amis, a-t-elle précisé. Lorsque je le connaissais, c'était quelqu'un de bien. »

L'accusé, qui comparaîtra le 23 septembre à Lethbridge, a déjà fait face à de nombreuses autres accusations depuis 2012, dont une d'entrée par effraction au mois d'août cette année.

Lors d'une conférence de presse mercredi, la police a indiqué qu'elle poursuivait ses recherches d'éléments de preuve à Blairmore et des détails sur les relations entre Terry Blanchette et Derek Saretzky, qui se connaissaient. Ces informations ne seront pas divulguées pour des raisons d'enquête.

Le public est invité à communiquer à la police tout détail qui contribuerait à faire avancer l'enquête. Il suffit d'appeler la GRC au 403 562-2866 ou Crime Stoppers au 1 800 222-8477.

La GRC souligne par ailleurs que le déclenchement de l'alerte Amber lundi a démontré qu'il s'agissait d'un moyen efficace. « L'alerte a fonctionné », a dit l'inspecteur Derek William, expliquant que les policiers ont établi en moins de trois heures que la petite Hailey était en danger. Les agents ont aussi été vite déployés pour procéder aux recherches, qui ont permis de retrouver son cadavre et d'arrêter un suspect, a enchaîné l'inspecteur.

Blairmore et l'Alberta ébranlées

Les réactions au drame sont nombreuses dans la communauté de Blairmore. Jeff Paulsen parle d'une « tragédie absolue » qui frappe tout le monde. « C'est un jour triste. Nous aurions souhaité que la petite Hailey soit retrouvée en vie », dit-il. « C'est triste, c'est tout ce que nous pouvons dire. Ça brise le coeur de voir un bébé emporté sans raison », ajoute la résidente Linda Redman.

Le maire Blair Painter dit que sa communauté est dévastée. « Les deux derniers jours ont été tragiques. Nous sommes une petite communauté et nous prenons soin les uns des autres », souligne-t-il en reconnaissant que les choses se compliquent puisque le suspect vient de Blairmore. « Les Saretzky sont des résidents de longue date et bien connus de notre communauté. »

La première ministre de l'Alberta a publié une déclaration où elle écrit que la perte d'un enfant est la peine la plus profonde qu'une famille peut endurer. « La famille de la petite Hailey, maintenant privée de son soleil, vit ses jours les plus sombres. Sachez que tous les Albertains partagent une part de votre obscurité. Au cours des derniers jours, nous avions partagé votre anxiété et vos soucis, maintenant nous partageons votre perte et vous adressons nos profondes condoléances », ajoute Rachel Notley.

La première ministre félicite par ailleurs les femmes et les hommes de la GRC pour leur professionnalisme ainsi que toute personne qui a contribué à répandre l'alerte Amber lancée après la disparition de Hailey Dunbar-Blanchette.

Plus d'articles

Commentaires