Retour

« Je ne suis pas prêt à virer tout à l’envers » - Marc Bergevin

Le directeur général Marc Bergevin et l'entraîneur-chef Claude Julien ont répondu aux questions des journalistes, lundi, 48 heures après l'élimination du Canadien. Le DG de l'équipe n'a pas caché sa déception vis-à-vis de l'élimination hâtive de son équipe, mais il n'est pas prêt à chambarder la formation pour autant.

Marc Bergevin entend prendre le recul nécessaire avant de faire l'évaluation complète de ses troupes.

« On doit prendre du recul, être calmes, et ne pas prendre de décisions sur un coup de tête, a déclaré Bergevin d'entrée de jeu. Nous avons un bon noyau. »

Questionné sur la sortie rapide de son équipe face aux Rangers, Marc Bergevin a donné du crédit à l’équipe d’Alain Vigneault.

« On n’a pas perdu contre une mauvaise équipe, la marge était minime. Il ne faut pas oublier qu’avec les Blackhawks, c’était l’équipe la plus expérimentée dans les séries », a rappelé Bergevin.

Galchenyuk n'est pas prêt pour le centre

Critiqué pour ses performances en fin de saison et en séries, Alex Galchenyuk a été mentionné dans les questions à plusieurs reprises.

Claude Julien a confirmé que le développement à court terme de Galchenyuk passait par l’aile.

« Le travail d’un centre est très difficile, il faut être responsable. Il n’est pas encore là au moment qu’on se parle. Le faire jouer comme centre, ça pourrait être dommageable autant pour lui que pour l’équipe. »

Les attentes sont-elles trop élevées envers le hockeyeur?

« Un joueur qui marque 30 buts, ce n’est pas rien. Dans le cas de Galchenyuk, on espère que cette saison sera un pas en arrière pour en faire deux en avant », a ajouté Bergevin.

Nathan Beaulieu à la croisée des chemins, selon Bergevin

Partenaire de Shea Weber au premier match de la saison, Nathan Beaulieu n’était pas dans l’alignement partant pour le dernier match contre les Rangers.

Marc Bergevin a précisé que l’organisation n’avait pas jeté la serviette, mais que le temps commençait à presser pour le jeune défenseur de 24 ans.

« Carey Price n’ira nulle part » - Marc Bergevin

Le DG de l’équipe montréalaise n’a pas voulu entrer dans les détails de sa négociation avec son gardien numéro un.

Carey Price écoulera la dernière année de son contrat en 2017-2018.

Sur la possibilité de l’échanger pour obtenir un joueur d’impact à l’attaque, Marc Bergevin a été catégorique.

« On va trouver le moyen de s'entendre. Carey est la pièce maîtresse de notre équipe. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine