Retour

Jean-Luc Brassard quitte son poste de chef de mission

Le Comité olympique canadien (COC) a annoncé lundi que Jean-Luc Brassard quittait ses fonctions de chef de mission pour les Jeux olympiques de Rio pour des raisons professionnelles et personnelles. L'ancien cycliste sur piste Curt Harnett le remplacera.

« Depuis ma nomination à titre de chef de mission, mes obligations professionnelles et autres responsabilités ont été très difficiles à gérer sur le plan de mon emploi du temps, explique Jean-Luc Brassard dans le communiqué du COC. Après mûre réflexion, j'ai pris la décision difficile, dans l'intérêt d'Équipe Canada, de me retirer de mes fonctions de chef de mission. »

« Je souhaite la meilleure des chances à l'équipe canadienne à Rio, ajoute-t-il. Je suis tout à fait persuadé que nos athlètes livreront des performances remarquables. Je tiens aussi à remercier la présidente, Tricia Smith, pour son appui. C'est une femme intègre qui a fait un travail colossal depuis son arrivée au COC ».

Le communiqué du COC ne fait pas référence à l'affaire Marcel Aubut, à l'origine de la réflexion qu'a entreprise Jean-Luc Brassard sur son avenir comme chef de mission.

À six mois jour pour jour de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Rio, le Québécois avait évoqué sa possible démission, en dernier recours, s'il n'était pas satisfait de la façon dont le COC allait répondre aux allégations de harcèlement concernant son ancien président. Il avait d'ailleurs envoyé une lettre au conseil d'administration l'invitant à une plus grande transparence dans la gestion de cette affaire.

Le médaillé d'or en bosses des Jeux de Lillehammer en 1994 avait dit souffrir personnellement du lourd climat qui s'est installé au COC depuis la démission de Marcel Aubut et déplorait l'inaction du conseil d'administration face à de nombreuses « lumières rouges ».

« Il y a encore un mal qui existe », avait dit Jean-Luc Brassard, en exprimant son malaise de conduire aux Jeux olympiques une délégation dans la foulée de cette affaire.

« Il a posé de bonnes questions »

Sans entrer dans le détail des raisons qui ont mené Jean-Luc Brassard à quitter son poste à moins de quatre mois des Jeux de Rio, le directeur des sports au COC, Éric Myles, assure que ce n'est « aucunement relié » à l'affaire Aubut et à la façon dont le COC gère ce dossier.

« Jean-Luc a eu plusieurs discussions avec moi, des membres de l'équipe et la présidente Tricia Smith. Hier encore, il a eu une discussion avec Tricia Smith. Il se dit satisfait des progrès qui ont été faits », explique-t-il.

« Il faut passer le relais plutôt que de courir seul »

« Parfois, pour franchir le fil d'arrivée, il faut passer le relais plutôt que de courir seul, et Jean-Luc a couru sa portion du relais avec détermination. Je respecte sa décision de passer le relais à ceux qui nous amèneront jusqu'au fil d'arrivée », a déclaré la présidente du COC, Tricia Smith, pour remercier Jean-Luc Brassard du travail qu'il a accompli dans ses fonctions de chef de mission.

Tricia Smith pense avoir trouvé le remplaçant idéal pour Jean-Luc Brassard en Curt Harnett, triple médaillé olympique en cyclisme sur piste, qui a goûté à l'expérience d'un chef de mission pour le Canada aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015.

Avec lui, l'équipe canadienne est « entre bonnes mains », fait valoir la présidente du COC, vantant sa passion et son leadership

« Il connaît déjà beaucoup d'athlètes et d'entraîneurs qui feront partie de l'équipe et il sera en mesure de se glisser très aisément dans ses nouvelles fonctions », explique-t-elle.

Curt Harnett a aussi parlé d'une « transition naturelle ». « Le gros du travail a été fait par Jean-Luc », a-t-il dit après avoir rendu hommage à son prédécesseur.

Curt Harnett est bien conscient du contexte dans lequel il entre dans ses nouvelles fonctions, dans un COC ébranlé par l'affaire Aubut. La promesse du COC d'appliquer l'ensemble des recommandations de son rapport sur les agissements de son président démissionnaire lui permet de voir l'avenir avec optimisme

« J'y crois, a-t-il expliqué. Si je n'y croyais pas, je n'aurais pas accepté ce poste. »

Un départ qui fait réagir

L'ancienne patineuse de vitesse sur courte piste, Nathalie Lambert, chef de mission du Canada pour les Jeux olympiques de Vancouver en 2010, est surprise du départ de Jean-Luc Brassard si près des Jeux de Rio, mais le savait mal à l'aise.

« Je sais qu'il doit penser qu'il laisse tomber les athlètes, mais s'il a pris cette décision, c'est qu'il y a réfléchi longuement, a pour sa part commenté Caroline Olivier, ancienne skieuse acrobatique spécialisée en sauts, qui comme Brassard a participé aux Jeux de Lillehammer. [...] C'est un beau poste et il a travaillé deux ans pour se préparer. Lâcher le bateau avant d'arriver à destination, ce n'était sûrement pas une décision facile ».

Isabelle Charest à Rio

Isabelle Charest se joint par ailleurs à l'équipe du Canada pour Rio. La triple médaillée olympique en patinage de vitesse sur courte de piste sera chef de mission adjointe, fonction qu'occupe aussi Carol Huynh, championne olympique en lutte chez les 48 kg aux Jeux de Pékin en 2008.

« C'est un rôle que j'accepte avec humilité et fierté, mais aussi avec beaucoup d'enthousiasme puisque j'aurai la chance de partager cette responsabilité avec deux olympiens que j'estime et que j'admire : Curt et Carol », se réjouit-elle.

Les Jeux olympiques de Rio se dérouleront du 5 au 21 août. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine