Retour

Jeff Fillion blâmé pour ses propos à l’endroit des femmes autochtones

Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) blâme sans équivoque l’animateur Jeff Fillion pour certains propos sur les femmes autochtones tenus à l’antenne de CHOI Radio X le 23 novembre 2016.

Jeff Fillion faisait alors référence aux allégations d’abus sexuels de policiers à l’endroit de femmes autochtones à Val-d’Or qui avaient été révélés par un reportage d’Enquête à Radio-Canada.

Aucune accusation n’avait été portée par la suite contre les policiers.

Jeffe Fillion, cité dans le rapport du CCNR, avait dit au sujet des femmes autochtones présentes dans le reportage qu’elles « étaient peut-être belles là, il y a 15 ans là, mais sont tellement maganées par la vie, ils [sic] ont tellement une vie qui est une vie de décadence ».

Le CCNR affirme dans sa décision que les propos de l’animateur représentent une violation des articles du Code de déontologie et du Code sur la représentation équitable portant sur les droits de la personne, de même qu’une transgression des règles du Code sur la représentation équitable relatives aux stéréotypes, à la stigmatisation et au contenu dégradant.

Fillion avait également ajouté que les policiers avaient de belles épouses et de belles familles et qu’il ne voyait pas pourquoi ils s’intéresseraient à des femmes autochtones.

Selon le CCNR les affirmations de Fillion et de son coanimateur Dominic Maurais ont été condamnées en raison de leurs caractères « abusifs et indûment discriminatoires et des stéréotypes qui stigmatisent et dégradent les femmes autochtones ».

Plus d'articles