Retour

Jelena Ostapenko et Venus Williams passent en coup de vent à Roland-Garros

Une nouvelle championne sera couronnée aux Internationaux de France. Jelena Ostapenko, lauréate du titre parisien en 2017, a été surprise au tour initial par la 66e raquette au classement de la WTA, Kateryna Kozlova.

La cinquième favorite a plié l'échine 5-7 et 3-6 contre l'Ukrainienne au bout de 1 h 34 min. Avant de débarquer en France, Ostapenko avait remporté seulement trois de ses six rencontres sur terre battue aux tournois de Stuttgart, Madrid et Rome.

Depuis le début de l'ère moderne, en 1968, une seule tenante du titre avait baissé pavillon dès son premier match l'année suivante à Roland-Garros : la Russe Anastasia Myskina, en 2005.

Ostapenko avait fait souffler un vent de fraîcheur l'année dernière en y remportant, deux jours après son vingtième anniversaire, le premier tournoi de sa carrière.

Arrivée en toute discrétion dans la capitale française, la Lettone avait écarté quatre têtes de série, soit l'Australienne Samantha Stosur, la Danoise Caroline Wozniacki, la Suisse Timea Bacsinszky et la Roumaine Simona Halep, alors qu'elle se retrouvait au 47e rang mondial.

Mais dimanche, Ostapenko était dans un jour où rien ne fonctionnait. Elle a enregistré 48 fautes directes et 13 doubles fautes face à une adversaire qui ne s'attendait pas à un tel dénouement.

L'athlète de 24 ans a rendez-vous au deuxième tour avec la Tchèque Katerina Siniakova ou bien l'ancienne reine de la WTA, la Bélarusse Victoria Azarenka.

L'Américaine Venus Williams (no 9) s'est également inclinée dès son entrée en lice à Roland-Garros face à la 91e joueuse mondiale, la Chinoise Wang Qiang, en deux manches de 4-6 et 5-7.

La neuvième tête de série n'a plus atteint les quarts de finale aux Internationaux de France depuis 2006.

Elle avait accédé au carré d'as des trois autres tournois du grand chelem en 2017, se frayant même un chemin jusqu'à la finale à Melbourne et à Flushing Meadows.

L'aînée des soeurs Williams, finaliste à la Porte d'Auteuil en 2002, a raté l'occasion de combler le retard sur Wang lorsqu'elle était aux commandes 3-0 dans la seconde manche.

Sa compatriote Sloane Stephens (no 10) a pour sa part aisément vaincu Arantxa Rus en deux actes de 6-2 et 6-0. La championne en titre des Internationaux des États-Unis n'a nécessité que 49 minutes pour se débarrasser de la Néerlandaise.

Rus a rendu la tâche facile à l'Américaine avec un piètre rendement de 2 coups gagnants contre 25 fautes directes. Stephens a affiché un ratio de 17-15 à ce chapitre.

Svitolina mise à l'épreuve

L'Ukrainienne Elina Svitolina (no 4), prétendante au titre, s'est fait une frayeur avant de dominer l'Australienne Ajla Tomljanovic en deux manches de 7-5 et 6-3.

Svitolina, gagnante du tournoi de Rome la semaine dernière pour une deuxième année d'affilée, a été menée 5-1 dans le premier engagement et a même dû sauver une balle de manche à 5-2 avant de prendre le contrôle du match.

Elle a ensuite enchaîné une série de huit jeux victorieux pour s'imposer en à peine 90 minutes.

« Ce n'était pas des débuts faciles, il a fallu que je me réveille », a réagi l'Ukrainienne.

Au deuxième tour, elle affrontera la Slovaque Viktoria Kuzmova, tombeuse de l'Italienne Francesca Schiavone, gagnante du tournoi en 2010, en deux manches identiques de 7-6 (7/2) et 7-6 (7/2).

Aucune joueuse canadienne n'est présente dans le tableau principal. Françoise Abanda, Bianca Andreescu, Eugenie Bouchard et Carol Zhao ont chacune rendu les armes durant les qualifications.

Autres résultats du premier tour :

  • Ekaterina Makarova (RUS) bat Saisai Zheng (CHN) 6-4, 6-1
  • Barbora Strýcová (CZE/no 26) bat Kurumi Nara (JPN) 1-6, 6-3, 6-4
  • Yulia Putintseva (KAZ) bat Johanna Konta (GBR/no 22) 6-4, 6-3
  • Jennifer Brady (USA) bat Amandine Hesse (FRA) 6-1, 6-1
  • Petra Martic (CRO) bat Yafan Wang (CHN) 6-2, 6-3
  • Zarina Diyas (KAZ) bat Magda Linette (POL) 6-3, 6-1
  • Anett Kontaveit (EST/no 25) bat Madison Brengle (USA) 6-1, 4-6, 6-2
  • Alizé Cornet (FRA/no 32) bat Sara Errani (ITA) 2-6, 6-2, 6-3

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine