Des étudiants américains d'allégeance conservatrice ne voteront pas pour le candidat républicain Donald Trump. Certains d'entre eux, rencontrés sur un campus, expliquent pourquoi.

Christian Latreille

  Un texte de Christian Latreille

Paul, Max, Ruben et Elizabeth étudient à l'Université Washington, à Saint Louis, au Missouri. Ce sont des oiseaux rares sur un campus américain, car ces étudiants de 20 ans s'affichent ouvertement comme conservateurs et républicains. Mais la plupart d'entre eux ne voteront pas pour Donald Trump. Ils sont catastrophés par sa candidature.

Ils considèrent que les valeurs véhiculées par le milliardaire new-yorkais ne sont pas les leurs. C'est la première fois que ces jeunes vont voter. Ils se sentent un peu orphelins sans parti ni candidat qui leur conviennent.

MAX HANDLER

PAUL FELDER

Paul Felder confie qu'il est très mal à l'aise avec les propos du candidat républicain, mais que « les actions d'Hillary Clinton sont pires que les paroles de Trump ».

RUBEN SCHUCKIT

Ruben Schuckit est le président des jeunes républicains de l'Université. Il avoue qu'il est parfois « un peu gêné » de dire qu'il est républicain. « La soirée électorale du 8 novembre prochain ne sera pas très excitante pour nous », ajoute Ruben Schuckit.


ELIZABETH WURM

Elizabeth Wurm estime que les républicains auront besoin d'un bon examen de conscience. « Il faut se regrouper et se regarder en face, de l'élite aux cols bleus. »

La présidentielle américaine 2016 - notre section spéciale

Plus d'articles