Retour

Jeux autochtones : une cérémonie d'ouverture forte en émotions

Le chanteur des Black Eyed Peas, Taboo, lui-même d'origine autochtone, a offert une prestation surprise aux gens présents à la cérémonie d'ouverture des Jeux autochtones d'Amérique du Nord, dimanche à Toronto.

Un texte de Cédric Lizotte

Malgré un retard de près de deux heures en raison de la température peu clémente, la cérémonie s'est déroulée sans anicroche, au Centre Aviva.

Le spectacle de près de deux heures, marqué par un court concert du célèbre rappeur américain, a donné le coup d'envoi des Jeux sur une note festive et forte en émotions pour les spectateurs ainsi que les participants aux Jeux. Environ 9000 personnes ont assisté à l'ouverture.

Le sport et la culture autochtone ont été à l’honneur durant toute la cérémonie. Aussi, une série d’artistes ont offert plusieurs prestations de chant traditionnel et de danse.

En raison du retard causé par la météo, le défilé de l’entrée des athlètes a été annulé. Les porteurs de drapeau ont tout de même présenté chacune des équipes présentes. Celles-ci sont divisées en provinces et États présents.

Au tout début de la cérémonie d'ouverture, Gary Sault, de la Première Nation Mississauga, a tenu à accueillir les participants dans la région­.

Durant les Jeux, des équipes divisées en régions du Canada et des États-Unis s’affronteront dans 14 disciplines sportives. Entre autres, le badminton, la crosse, le volley-ball et la natation seront au programme. Les installations sportives municipales et universitaires de Toronto seront mises à contribution.

Aussi, l’événement laisse une grande place à la culture. Une foire autochtone aura lieu sur le campus de l’Université York au même moment.

Il s’agit de la neuvième édition des Jeux autochtones de l’Amérique du Nord. Ils se dérouleront jusqu’au 23 juillet. Le dernier événement avait été présenté en 2014 à Régina, en Saskatchewan.

Plus d'articles

Commentaires