Retour

Jeux de la Francophonie : Sherbrooke retire sa candidature

La ministre des Relations internationales du Québec, Christine St-Pierre, a annoncé que Sherbrooke se retirait de la course pour l'obtention des Jeux de la Francophonie en 2021. L'annonce a été faite vendredi matin à l'hôtel de ville de Sherbrooke.

La candidature de Sherbrooke n'avait pas été recommandée par le conseil d'orientation des Jeux au début du mois de mars. Les 15 états membres de ce comité ont préféré la candidature de Moncton. « Il nous importe de respecter le principe de consensus des instances de la Francophonie et de respecter la recommandation du conseil d'orientation. Je reste convaincue de la qualité de notre candidature et je suis fière du travail accompli », a dit la ministre St-Pierre.

C'est donc officiel : les Jeux auront lieu au Nouveau-Brunswick. La candidature de Moncton-Dieppe étant maintenant la seule en lice. « Je félicite le Nouveau-Brunswick et l'assure de toute la collaboration du Québec dans l'organisation de ces jeux. [...] Maintenant, on se tourne vers 2017. Le Québec y sera bien représenté (lors des prochains Jeux), comme à chaque édition », a, pour sa part, dit le député de Sherbrooke et ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin.

De son côté, le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny a souligné le travail de l'équipe de Sherbrooke dans la préparation du dossier. « Je veux aussi remercier la population et particulièrement notre président d'honneur, Jean Charest pour leur soutien tout au long du processus. Je souhaite la meilleure des chances à l'organisation Monction-Dieppe pour la suite des choses. »

La Ville de Sherbrooke a indiqué que le budget alloué pour les étapes de mise en candidature s'élevait à 350 000 $.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine