Retour

Jour de scrutin dans quatre circonscriptions québécoises

Les électeurs québécois des circonscriptions provinciales d'Arthabaska, de Marie-Victorin, de Verdun et de Saint-Jérôme sont appelés aux urnes aujourd'hui afin d'élire leur nouveau député dans le cadre de scrutins complémentaires.

Les bureaux de vote ont ouvert à 9 h 30 ce matin; ils le demeureront jusqu'à 20 h.

On peut s'attendre à une chaude lutte dans la circonscription d'Arthabaska, détenu auparavant par la députée caquiste Sylvie Roy, et dans Saint-Jérôme, où siégeait l'ex-chef péquiste Pierre Karl Péladeau. Un peu plus de 10 % des électeurs ont voté par anticipation dans ces deux circonscriptions.

Les électeurs devront aussi désigner des successeurs à Bernard Drainville (PQ), dans Marie-Victorin, et à Jacques Daoust (PLQ) dans Verdun. Dans Marie-Victorin, 7 % des électeurs ont exercé leur droit de vote, alors que dans Verdun, 9 % des citoyens ont déjà fait leur choix.

De façon générale, ces partielles seront l’occasion de mesurer, à moins de deux ans des prochaines élections générales de 2018, l’appui dont dispose chacune des formations politiques auprès de l’électorat francophone, celui qui fait et défait les gouvernements au Québec. Et dans le cas présent, trois des quatre circonscriptions sont francophones à plus de 85 %.

Un taux de participation trop faible pourrait toutefois donner une impression tronquée de la tendance réelle, les résultats étant alors davantage le reflet de la puissance des machines électorales en présence, plutôt que celui des tendances plus profondes au sein de l’électorat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine