Retour

Journées pénibles pour les allergiques à l'herbe à poux

Les derniers jours ont été difficiles pour les personnes allergiques à l'herbe à poux. La mauvaise herbe, qui apparaît au printemps et qui meurt lors des premiers gels au sol, est présentement en pleine période de pollinisation. 

L'herbe à poux est l'un des principaux allergènes au Québec, où environ 20 % de la population souffre du rhume des foins.

Ce taux est en constante augmentation depuis 40 ans en raison du prolongement de la saison de croissance de l'herbe à poux, et de divers facteurs environnementaux.

L'augmentation de dioxyde de carbone dans l'atmosphère et le réchauffement de la température facilitent la croissance et la germination des plantes en allongeant la saison pollinique. La saison pollinique de l'herbe à poux est d'ailleurs passée de 42 jours en 1994 à 63 jours en 2002. 

De plus, la pollution rend les grains de pollen plus toxiques en les fragilisant, ce qui facilite la sortie des protéines allergisantes qu'ils contiennent.

Cette situation préoccupe l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) qui estime que la plante est responsable de 75 % de toutes les allergies saisonnières.

« Depuis les 30 ou 40 dernières années, les changements climatiques et la pollution de l'air, dans une certaine mesure, ont fait en sorte qu'il y a plus de pollens dans l'air », explique Isabelle Demers, qui est conseillère scientifique pour l'INSPQ.

« Il faut bien comprendre que ce sont les graines de la fleur qui contiennent du pollen. Une fleur produit 3000 graines, chaque graine produit des milliers de grains de pollen. Dans un seul gramme, il y a 90 millions de grains de pollen », explique l'expert en horticulture Pierre Gingras. « C'est extrêmement allergène. Ce sont les protéines de ces grains de pollen qui font que vous êtes allergique ou non. »

Selon lui, la meilleure arme est encore la tonte des zones où la plante peut pousser. Il salue l'initiative de certaines villes de rendre obligatoire la tonte à date fixe, tous les 15 juillet et tous les 15 août, soit aux moments où la plante s'apprête à fleurir.

Plus d'articles

Commentaires