Retour

Jugée obscène, la chanson Despacito a été interdite en Malaisie

Succès planétaire, la chanson Despacito ne sera plus diffusée sur le réseau public de télévision et de radio en Malaisie. Le gouvernement du pays asiatique a pris cette décision à la suite de plaintes concernant le caractère obscène de certaines paroles.

Seule la chanson originale des Portoricains Luis Fonsi et Daddy Yankee semble concernée. La version réarrangée avec la participation du chanteur canadien Justin Bieber a échappé à cette mesure, selon le ministre malaisien de la Communication, Salleh Said Keruak, interrogé par l’Associated Press.

YouTube et les autres services d’écoute en ligne ne sont pas non plus concernés. « Nous encourageons les stations privées malaisiennes à pratiquer l'autocensure », a par contre indiqué Salleh Said Keruak, cité par l’Agence France-Presse.

Universal Music Latin Entertainment a annoncé, mercredi, que la chanson, sortie en janvier, était devenue la plus écoutée de tous les temps sur l’ensemble des plateformes d'écoute en ligne, avec 4,6 milliards de clics.

Aucune précision n’a été donnée sur les paroles incriminées. Certains passages de Despacito (qui signifie « lentement » en français) laissent entendre qu'il est question d'actes sexuels.

Le parti islamique d’opposition Amanah Negara avait auparavant demandé au gouvernement malaisien d’interdire cette chanson, jugée trop sexy. Atriza Umar, une représentante du mouvement politique, a même qualifié Despacito de titre pornographique.

Plus tôt cette année, la Malaisie avait déjà fait parler d’elle en voulant interdire la sortie du film La Belle et la Bête. Une scène évoquant l’homosexualité d’un personnage posait problème. Les autorités étaient finalement revenues sur leur décision.

Plus d'articles

Commentaires